Une vive concurrence

Image
Kelly Haggart

Dix-neuf jeunes économistes chinois, avec l’aide de presque autant d’universitaires chevronnés de renom, font oeuvre de pionniers en ouvrant de nouvelles voies à la recherche appliquée sur la pauvreté et les inégalités en Chine.

Le Young China Scholars Poverty Research Network est le résultat d’une collaboration entre le CRDI et le CIGI, amorcée en janvier 2006. L’idée maîtresse était de trouver de jeunes chercheurs prometteurs qui s’intéressaient à la pauvreté en Chine et de faire appel à des spécialistes de la Chine et d’ailleurs pour les aider à perfectionner leurs compétences et pour les faire connaître à l’échelle mondiale.

Tous les jeunes chercheurs profitent des conseils d’au moins un mentor chinois et un mentor étranger, qui collaborent étroitement avec eux pour les aider à produire un texte spécialisé original, rédigé en anglais à l’intention d’un lectorat international. Les jeunes chercheurs s’attaquent toujours à de nouveaux sujets de recherche ou abordent de façon novatrice des sujets familiers qui méritent d’être approfondis. Dans la plupart des cas, ils utilisent des données existantes tirées d’enquêtes sur la pauvreté et leur font subir une analyse plus rigoureuse qu’à l’habitude.

CRDI
Li Shi

Au cours de la première année, 7 des 36 candidats ont été invités à adhérer au réseau. Six jeunes ont été choisis au cours de chacune des deux années suivantes. Ils devaient être âgés de moins de 35 ans. S’ils n’avaient pas de doctorat, ils devaient avoir de solides réalisations à leur actif. Les candidats retenus ont reçu une subvention afin d’exécuter un projet de recherche et de rédaction en moins d’un an.

Selon le coordonnateur chinois du réseau, Li Shi, professeur d’économie à la Beijing Normal University et spécialiste hautement respecté des questions touchant à la pauvreté en Chine, les jeunes chercheurs ont obtenu cet appui alors que la concurrence était très vive, ce qui témoigne par conséquent de leurs capacités en matière de recherche. Il est d’avis que leurs universités ou instituts de recherche en tiendront compte et que ce sera excellent pour leur carrière.

Pour en savoir plus sur cette fructueuse collaboration Canada-Chine