Une nouvelle vision de la transition en Syrie

Image
Bureau régional du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord
Voilà bientôt deux ans que la situation en Syrie va de mal en pis et continue de se dégrader à un rythme affolant. Les efforts déployés sur la scène internationale ont toujours pour but d’en arriver à une solution politique, notamment à un plan de transition. Or, l'opposition syrienne, elle, a besoin d’énoncer clairement sa stratégie politique et le plan de transition exhaustif et inclusif qu’elle propose pour l'avenir du pays. Un nouveau projet, que subventionne le CRDI, appuie ce processus en favorisant de nouvelles manières de penser et en offrant une analyse fondée sur des données probantes de la transition politique et économique en Syrie.

Le projet, que dirigent M. Radwan Ziadeh et M. Osama Kadi du Syrian Center for Political and Strategic Studies (SCPSS), établi à Washington, a pour objet de susciter un dialogue participatif et inclusif avec les groupes d'opposition syriens qui ont à coeur que le processus de transition s’effectue de manière démocratique et dans le respect des droits des citoyens. Les forums organisés par le SCPSS ont non seulement permis des discussions fructueuses sur l'avenir de la Syrie, mais ont en outre donné lieu à des recommandations concrètes en ce qui concerne la réforme, ont cerné de nouveaux champs d’investigation pour la recherche axée sur les politiques et ont proposé des pistes utiles pour ce qui est de la voie à suivre.

En octobre 2012, le SCPSS a tenu une importante rencontre à Istanbul, à laquelle ont assisté plus de 200 participants, qui représentaient tous les groupes ethniques, religieux et politiques de Syrie. Pendant plusieurs jours, les participants ont échangé sur des questions qui sont fondamentales pour la transition, dont la réforme de l’appareil judiciaire, de l’économie et du secteur de la sécurité, les réformes politiques et administratives et les questions reliées à la justice transitoire. Le SCPSS continuera de tenir des ateliers en 2013, en vue de préparer la version définitive d’exposés de politique portant sur ces sujets et tenant compte des discussions amorcées à Istanbul entre les différents groupes qui constituent l’opposition syrienne.

Selon l’administratrice de programme chargée de ce projet au CRDI, Mme Roula El-Rifai, la rencontre d’octobre a été un franc succès et a très bien montré comment on peut utiliser la recherche pour favoriser et éclairer les processus d’élaboration de politiques. Quand on écrira l'histoire de l'opposition syrienne, la rencontre d'Istanbul y occupera une place prépondérante, estime-t-elle.

Les exposés de politique qui émaneront des ateliers seront réunis dans un ouvrage sur la transition à la démocratie en Syrie, dont la publication est prévue en 2013. Cet ouvrage mettra l'accent sur ce qui se passera immédiatement après la chute du régime en place. Les différents textes insisteront sur les principes démocratiques d'inclusion et de respect des droits de la personne et souligneront l'importance de la consultation et de la collaboration dans l’édification d'une nouvelle Syrie. Ils décriront aussi en détail les mesures importantes que l'opposition et d’autres parties prenantes devront prendre avant même que le régime ne change.