Un partenariat entre l’Ouganda et le Canada fait avancer les études de la condition des personnes handicapées

August 20, 2012

Image
Raised latrine with accessible ramp

Sustainable Sanitation

Karen D. Schwartz, Youn-Young Park, and Ssanyu Rebecca

Selon les statistiques, 20 % des Ougandais présentent un handicap physique. Malgré tout, peu de recherches ont été menées dans le but de jeter un éclairage sur le vécu des personnes handicapées. Cette absence d’études officielles et de données concrètes fait en sorte les organismes de défense des droits des personnes handicapées ne disposent pas de suffisamment de faits qui exercer un plaidoyer efficace et fournir des services et un soutien adéquats. Pour tenter de remédier à la situation, la National Union of Women with Disabilities of Uganda (NUWODU) s’est associée au Canadian Centre on Disability Studies. Ce partenariat a notamment pour objectifs de renforcer les capacités de recherche de la NUWODU et de glaner des données qualitatives de référence sur le vécu des femmes et des filles handicapées dans deux districts de l’Ouganda. Six femmes handicapées ont été choisies et ont reçu une formation en techniques d’entrevue et en analyse de données qualitatives. Leur travail a permis de produire un ensemble de données qualitatives de référence et de dégager six grands domaines méritant des recherches et un plaidoyer plus approfondis. En outre, deux manuels de formation en méthodologie de recherche qualitative, en analyse de données et en pratiques de recherche éthique ont été produits. Cette recherche établit un cadre à partir duquel on pourra étendre le projet à d’autres districts du pays et poursuivre le plaidoyer exercé par et pour les personnes handicapées.

Lire le rapport Partnership for research on Ugandan women with disabilities

Photo : Flickr/Sustainable Sanitation
On a voulu rendre cette latrine accessible, mais la raideur de la rampe et le fait qu’elle ne touche pas tout à fait à terre rendent la latrine difficile à utiliser.