Trouver le juste équilibre entre équité et concurrence dans l’industrie du vêtement

August 20, 2012

Image
A Maquiladora factory in Latin America (Mexico)

Hilary Mason | Attribution license

Une nouvelle étude comparant les industries exportatrices de vêtements du Honduras et du Nicaragua remet en question l’idée reçue selon laquelle les pays pauvres producteurs de vêtements n’ont d’autres choix que de se faire concurrence pour trouver de la main-d’oeuvre bon marché.

La montée de la concurrence entre les entreprises productrices de vêtements et les pays producteurs de vêtements a amené beaucoup d’observateurs à conclure que la course au coût de production le plus bas avait éclipsé les préoccupations relatives à la responsabilité sociale des entreprises. C’est dans ce contexte moins qu’idéal que les chercheurs ont examiné des façons dont les stratégies nationales en matière de capacité concurrentielle pourraient permettre d’en arriver à un juste équilibre entre les droits et besoins des travailleurs du vêtement, d’une part, et les besoins et demandes des investisseurs étrangers et des acheteurs, d’autre part.

Les chercheurs se sont intéressés aux politiques adoptées dans les industries et au sein des administrations publiques visant à maintenir la capacité concurrentielle des industries exportatrices de vêtements, aux facteurs dont les manufacturiers tiennent compte au moment de faire des investissements et aux points de vue des travailleurs au regard des stratégies des pays en matière de capacité concurrentielle. Ils ont accordé une attention particulière aux défis que doivent relever les femmes, qui constituent le gros de la main-d’oeuvre de l’industrie du vêtement.

Les travaux de recherche, financés par le CRDI, ont été réalisés par le Red de Solidaridad de la Maquila, une organisation non gouvernementale canadienne, l’Equipo de Monitoreo Independiente de Honduras et Profesionales para la Auditoría Social Empresarial, dont le siège se trouve au Nicaragua. Les constatations tirées de ces travaux figurent dans un résumé et dans un rapport de 98 pages intitulé ¿Pueden las estrategias nacionales de competitividad incluir el trabajo digno? Les deux documents comprennent un ensemble de 12 recommandations à l’intention des détaillants et manufacturiers étrangers qui envisagent d’investir en Amérique latine ou d’y chercher des fournisseurs.

Le résumé est disponible en espagnol et en anglais. Pour prendre connaissance du rapport intégral, qui a été préparé en partenariat avec Horizons d’amitié, consulter le site Web du Red de Solidaridad de la Maquila.