Systèmes d’information sur la santé Transposer les données probantes dans la pratique

Gouvernance pour l’équité dans les systèmes de santé
Perspectives | Systèmes de santé
L’élaboration de politiques de santé équitables suppose le recours à des données probantes fiables et à jour sur les besoins, sur ce qui fonctionne et sur les personnes qui sont laissées pour compte. Ensemble, la recherche et la formation financées par le CRDI renforcent les systèmes d’information sur la santé dans les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire (PFR-PRI) afin de répondre aux véritables besoins des populations en matière de santé.

Woman and a child speaking to a healtcare worker
Dans les systèmes de santé équitables, les ressources en santé conviennent aux besoins des habitants, et la prévention et le traitement sont axés sur la réduction de la charge de morbidité locale et sur les services aux personnes les plus à risque. Pourtant, les planificateurs de services de santé dans bon nombre de PFR-PRI ne disposent pas de systèmes d’information soutenant efficacement la prise de décision, pas plus qu’ils n’ont les outils, le cadre, le personnel spécialisé – et bien souvent le leadership et la vision – pour recueillir et interpréter correctement l’information, puis utiliser les données probantes qui en résultent pour répondre aux besoins en matière de santé.

De nombreux facteurs entravent l’utilisation des données. Il se peut que celles-ci soient fragmentées, comme cela arrive quand différents éléments d’un système de santé mettent à jour leurs propres bases de données ou que l’aide extérieure impose des systèmes de production de rapports distincts. Il est également possible que les pays n’aient pas accès aux technologies et à l’expertise leur permettant de traiter l’information et de la diffuser d’une manière qui relie les planificateurs, les fournisseurs et les utilisateurs des services de santé. Les données sont recueillies en grande partie dans les cliniques et les hôpitaux, et des lacunes et des inexactitudes sont susceptibles de se produire, car certains groupes – souvent les plus pauvres et les plus marginalisés – n’ont pas accès à ces établissements et ne sont donc pas pris en compte. Au pire, un système d’information sur la santé dysfonctionnel peut entraîner la non-satisfaction des besoins fondamentaux de la population.

Briser le cloisonnement et assurer l’apport de la collectivité

Le CRDI, par le truchement de son programme Gouvernance pour l’équité dans les systèmes de santé (GESS), investit dans la recherche et la formation afin d’aider les PFR-PRI à renforcer leur système d’information sur la santé, dans le but de jeter des ponts entre les collectivités et les personnes chargées de prendre les décisions au sujet des politiques et des services de santé.

Le programme GESS appuie les travaux de chercheurs qui ne s’en tiennent pas aux établissements de santé, mais recueillent aussi des données probantes auprès des collectivités et des ménages. Ainsi, les chercheurs collaborent avec les intervenants du secteur de la santé et les décideurs afin de renforcer la capacité de l’État de produire des données probantes scientifiquement validées et de les transposer dans la pratique. Ils donnent aux collectivités les moyens de jouer un rôle fondamental dans l’édification et la surveillance de leur système de santé. Le soutien accordé à l’innovation technologique dans le cadre du programme GESS n’est pas vu comme une solution miracle, mais comme un moyen de recueillir des données de qualité, d’intégrer des systèmes de données et d’accroître la reddition de comptes.

Lire le document en version PDF


Recourir aux données probantes pour réduire
la mortalité maternelle
au Nigeria

Lire




Incorporer les TIC
aux systèmes de santé

Lire 




Intégrer les collectivités
à la surveillance du système de santé au Guatemala

Lire