Suivre l’évolution des inégalités en Afrique de l’Est et en Afrique australe

10 juin 2016

Bien que les pays d’Afrique subsaharienne s’efforcent d’améliorer la santé des femmes et des enfants, de grandes disparités subsistent à l’intérieur de ces pays et entre eux. Le réseau de recherche EQUINET favorise et suit de près les progrès accomplis en vue d’assurer l’équité en santé en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Ses rapports Equity Watch mettent d’ailleurs au premier plan les régions et groupes laissés pour compte ou mal desservis et font état des inégalités sociales qui minent la santé publique. Sa plus récente publication, Regional Equity Watch 2012, fait état des écarts sociaux qui se creusent dans 16 pays pendant que des progrès généraux en matière de santé y sont réalisés. Dans certains de ces pays, le taux de décès des enfants âgés de moins de cinq ans dans les ménages les plus pauvres est d’environ un sur cinq. Même si, dans l’ensemble, la mortalité infantile régresse, elle touche encore les plus démunis dans une proportion plus vaste. De plus, bien que les taux de fécondité soient globalement à la baisse, ils demeurent plus élevés chez les adolescentes des régions rurales et pauvres.

En plus de suivre de près ces tendances, le rapport aide à cerner les facteurs qui changent la donne. La richesse entre en ligne de compte, bien entendu, les enfants des ménages les plus pauvres étant trois fois plus susceptibles de souffrir de malnutrition que ceux des ménages les plus fortunés. Le degré d’instruction des mères pèse toutefois encore davantage dans la balance : en effet, le taux de sous‑alimentation est cinq fois plus élevé au sein des ménages dont la mère compte le moins d’années de scolarité qu’au sein des ménages dont la mère en compte le plus.

Le rapport fait ressortir de nombreuses inégalités qui nuisent à la santé des femmes et des enfants, soit : l’accès inégal à de l’eau potable et à des services sanitaires; le manque de services d’éducation à la petite enfance, de garde d’enfants et d’enseignement secondaire et l’accès inégal à ces services; l’accès inadéquat à la terre et à d’autres services de soutien aux productrices d’aliments.

Grâce à la publication de ces rapports périodiques, EQUINET suit les progrès réalisés tout en éclairant les gouvernements et en les incitant à agir en prenant les mesures nécessaires. Quant aux auteurs du rapport, ils posent la question suivante : en matière de nutrition, de santé et de mortalité, les conditions dont jouissent les plus instruits et les plus fortunés ne devraient-elles pas être les mêmes pour l’ensemble des enfants, des adolescents, des mères et des ménages ?

Première partie et deuxième partie du rapport Regional Equity Watch 2012

En savoir plus au sujet des travaux de recherche que le CRDI subventionne en ce qui concerne la santé maternelle