S'attaquer à l'inflation et à la réforme du régime de retraite au Liban

April 20, 2016

Image
Elderly man thru window Lebanon.

SOHA MENASSA

Au Liban, les personnes âgées représentent une proportion importante de la population. C'est aussi le pays qui compte le plus grand nombre d'aînés dans la région. Plus de la moitié de cette tranche d'âge vit dans la pauvreté et est confrontée à des pénuries ou des lacunes en matière de services de santé, d'eau, d'électricité ou de logement. Malgré cela, le régime de retraite libanais exclut de nombreuses personnes de la couverture de base. Comme les personnes n'ayant pas occupé un emploi officiel n'y sont pas admissibles, nombre de personnes, parmi lesquelles des vendeurs de rue, des jeunes, des pigistes, des personnes au foyer et des handicapés, se voient refuser une couverture. Ces personnes font souvent appel aux membres de leur famille pour subsister.

Pendant cinq ans, le CRDI a aidé la Lebanese Economic Association à fournir des données et à offrir des formations afin de mieux appréhender l'augmentation du coût de la vie et d'améliorer les conditions de vie des personnes âgées.

Jad Chaaban et Georgina Manok, chefs de projet, ont collaboré avec des économistes et des représentants des ministères nationaux des Affaires sociales, de l'Économie et du Commerce, les formant aux finances publiques et aux techniques statistiques aux fins de la prise de décisions, et élaborant des documents d'orientation. L'équipe a passé en revue les statistiques sur les prix au Liban, en cherchant à actualiser la méthode utilisée pour calculer le coût de la vie, et a modifié ses enquêtes auprès des ménages afin qu'elles reflètent les habitudes de consommation. Jad Chaaban et Georgina Manok ont également préparé de nouveaux indices pour le marché immobilier et le prix des aliments importés afin de dresser un tableau plus complet de l'inflation. 

Faire progresser la réforme du régime de retraite

Mounir Rached, chercheur, a supervisé les travaux de réforme du régime de retraite, notamment une analyse démographique des besoins, l'effet potentiel sur les finances publiques et les possibilités de couverture dans les zones rurales. Il a proposé des systèmes de régime de retraite non contributifs pour les personnes âgées (plus de 65 ans) n'ayant pas d'autres sources de revenus. Cette proposition promet de réduire la pauvreté et d'améliorer la qualité de vie, tout en soutenant l'économie locale. Des pays où les inégalités sont fortes et les revenus faibles, comme le Brésil et le Mali, ont déjà mis en oeuvre avec succès des réformes similaires. 

Les résultats des recherches ont fait l'objet d'une campagne médiatique afin de mobiliser les citoyens et de présenter des solutions à des problèmes tels que le coût de la vie. À l'issue de sa collaboration avec le CRDI, la Lebanese Economic Association a su obtenir des fonds supplémentaires d'autres donateurs afin de poursuivre ses efforts d'amélioration du bien-être des citoyens. Il est essentiel que le gouvernement investisse dans la formation et les données s'il veut améliorer les services publics et la protection sociale.

Résultats