Restauration des institutions pour des villes plus sûres et inclusives

October 13, 2016

Image
Personnes manifestant dans la rue

Carlos Díaz / Flickr

HISTOIRE À SUCCÈS | VILLES SÛRES ET INCLUSIVES

La pauvreté et l’inégalité salariale sont souvent citées comme facteurs incitant à la violence. Malgré les progrès réalisés sur le plan de l’égalité salariale, la violence est en hausse dans les villes du Venezuela. Le taux de criminalité est en hausse, malgré que le taux de pauvreté a chuté de moitié de 1999 à 2010, le taux d’homicide a doublé, de 25 à 57 par 100 000 personnes. En 2015, le taux d’homicide a passé à 90. Quelle est la cause de ce phénomène, qui survient à un moment où l’inégalité atteint le plus bas niveau jamais connu en Amérique latine ?

Des travaux de recherche du Laboratoire des sciences sociales démontrent que le respect de l’état de droit s’est effrité et que les citoyens comptent sur des institutions non officielles – comme la famille, l’église, ou des réseaux criminels ou paramilitaires – pour les protéger.

Apprenez-en davantage sur la manière de rendre les villes urbaines sûres et inclusives au Venezuela (PDF, 221 Ko) et sur l’initiative Villes sûres et inclusives.

Retourner à la page principale, Données probantes pour la réduction de la violence urbaine