Repérer la violence causée par l'alcool dans des townships du Cap

Image
Violence Prevention through Urban Upgrading

Dans le cadre de l'initiative Villes sûres et inclusives, des chercheurs d'Afrique du Sud financés par le CRDO évaluent les répercussions des lois sur le contrôle de l'alcool et l'amélioration du milieu urbain sur la violence et les blessures. Des chercheurs de l'Université du CAP collaborent au programme Amélioration du milieu urbain pour prévenir la violence afin d'analyser ces dynamiques dans les townships Gugulethu et Nyanga.

La recherche montre que l'alcool dans les townships Gugulethu et Nyanga — collectivement appelés Gunya — est facilement accessible. Les habitants de Gunya peuvent se rendre à pied chez un marchand d'alcool en six à dix minutes. Quarante-trois pour cent des blessures signalées dans les cabinets médicaux sont liées à l'alcool. Par ailleurs, on observe des différences sexospécifiques marquées en ce qui a trait aux causes et au type de violence liée à l'alcool et aux agresseurs. Les constatations indiquent qu'une réglementation et une application plus rigoureuses aideraient à réduire la violence dans les villes.

Pour en savoir plus, consultez l'infographie (en anglais, PDF, 200KB).

Renseignez-vous sur le projet financé par le CRDI intitulé : « Évaluation de l'efficacité de l'amélioration du milieu urbain dans la prévention de la violence en Afrique du Sud ».

Renseignez-vous sur la façon dont le CRDI appuie la recherche pour rendre les villes plus sûres dans le cadre de son partenariat Villes sûres et inclusives avec le Department for International Development du Royaume-Uni.