Renforcer la collaboration entre les universités canadiennes et celles des pays en développement

07 juin 2016
Image
Capacity Building Participants

Des chercheurs du Canada et de l’Éthiopie collaborent à un projet sur la nutrition dans le cadre du programme Global Partners.

Daouda Badio

De 2010 à 2012, pour la toute première fois, l’Université de la Saskatchewan a mené un programme d’octroi de petites subventions ayant permis de relier huit de ses écoles, collèges, facultés et instituts à des établissements de 16 pays en développement. Le programme Global Partners, que le CRDI soutient par le truchement de ses Partenariats canadiens, vise à faciliter des échanges entre des établissements du Canada et de pays en développement.

Au cours de la période visée par le programme, l’Université de la Saskatchewan a octroyé 30 subventions : dans les deux tiers des échanges, des étudiants candidats à la maîtrise ou au doctorat ont travaillé en partenariat avec des universités d’Afrique subsaharienne, d’Asie et d’Amérique latine et des Caraïbes. Les autres échanges ont eu lieu entre des chercheurs membres du corps professoral de leur établissement respectif.

Il s’agit du premier programme d’échanges et d’octroi de petites subventions de recherche financé par le CRDI à avoir été mené par une seule université. L’Université de la Saskatchewan a fourni une part considérable du financement et a ainsi joui d’une plus grande discrétion dans le choix des candidats et des projets financés. Parmi les initiatives ayant bénéficié d’une subvention, notons la mise sur pied et l’inauguration d’une clinique fournissant des services de santé aux femmes et enfants à risque en Tanzanie, un projet consistant à jeter les bases d’un centre national de santé de la faune au Sri Lanka et l’élaboration d’une stratégie en matière d’agriculture et de nutrition en Éthiopie. Les équipes de ces trois projets et d’autres projets se sont vu octroyer du financement additionnel pour poursuivre leurs travaux : au total, les projets d’échange du programme Global Partners ont obtenu 5 millions CAD en financement additionnel.

Les échanges ont aussi généré plus de 22 extrants savants, y compris des manuscrits publiés, des articles et des présentations à des colloques et des conférences. Par exemple, découvrez la thèse de Jannie Yeung sur l’élaboration d’indicateurs participatifs aux fins de l’égalité des sexes dans des coopératives de production de café équitable (en anglais) (PDF, 2.9 Mo).

Maintenant qu’il a constaté les avantages de cette nouvelle approche au regard de la gestion des programmes d’échanges de recherche, le CRDI s’attachera à déterminer si une version étendue du programme pourrait permettre à plusieurs universités de collaborer plus efficacement dans certaines régions du monde.