Réduire l’obésité chez les enfants au Mexique

April 27, 2016

Image
 Le Mexique a interdit la vente de camelote alimentaire et de boissons sucrées dans les écoles.

Le Mexique a interdit la vente de camelote alimentaire et de boissons sucrées dans les écoles.

Au cours des 20 dernières années, les taux de surpoids et d’obésité chez les enfants mexicains se sont accrus de près de 40 %. À l’instar de nombreux autres pays à faible revenu et pays à revenu intermédiaire, le Mexique connaît une « transition nutritionnelle » sous l’effet des changements qui se sont produits en ce qui concerne le régime alimentaire, la nutrition et l’activité physique. Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque pour les maladies chroniques comme le diabète et le cancer, sans compter qu’ils réduisent la qualité de vie et exercent des pressions considérables sur les systèmes de santé.

Pour s’attaquer à cette nouvelle épidémie, il faut d’abord en comprendre les caractéristiques. Cette initiative a permis de créer une équipe de chercheurs internationale et pluridisciplinaire désirant mieux comprendre le problème de l’obésité chez les enfants au Mexique et guider l’élaboration de politiques et de programmes pertinents en matière de santé.

La recherche influence l’interdiction de la camelote alimentaire

Pour les chercheurs, l’offre de la camelote alimentaire constitue un facteur de risque pour l’obésité chez les enfants. Leurs recherches ont contribué à l’interdiction de la vente de camelote alimentaire et de boissons sucrées dans les écoles mexicaines. Le projet a également eu des répercussions sur les nouvelles lignes directrices en matière d’alimentation et d’activité physique dans certaines garderies de la ville de Mexico.

Autres objectifs du projet :

  • élaborer et offrir un cours annuel de courte durée sur l’obésité;
  • élaborer un programme de recherche à exécuter en collaboration;
  • procéder à des échanges d’étudiants et de professeurs;
  • créer des partenariats et des réseaux.

Des chercheurs de l’Université de Guadalajara au Mexique et de l’Université Queen’s au Canada ont collaboré à cette initiative. Ils ont bâti une capacité de recherche au Mexique en tenant des ateliers de formation et en créant un nouveau programme de maîtrise en maladies chroniques, obésité et activité physique à l’Université de Guadalajara. L’équipe du projet a également créé OBESIRED, un réseau consacré à la recherche sur l’obésité à l’échelle du Mexique.

Ledit projet s’inscrivait dans le Programme de partenariat Teasdale-Corti de recherche en santé mondiale. Entre 2005 et 2013, le Programme de partenariat Teasdale-Corti a financé les travaux de 14 équipes de chercheurs du Canada et de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Les équipes ont créé, testé et mis en place des approches novatrices favorables à la santé et au développement. Le Programme de partenariat Teasdale-Corti s’inspire du travail remarquable de la docteure Lucille Teasdale, chirurgienne canadienne, et de son époux, le docteur Piero Corti, pédiatre italien. Le CRDI et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont cofinancé le projet.

Pour en savoir plus :