Recherche sur l’impact des urgences sur les migrations intérieures au Costa Rica

08 juin 2016
Image
Emergencies and internal migration in Costa Rica

LACEEP

Les urgences climatiques posent de nouveaux défis

Magda Barrera

Des travaux de recherche montrent que les urgences climatiques telles que les inondations entraînent une hausse considérable des migrations intérieures au Costa Rica. L’intensification d’une urgence hydrométéorologique cause une augmentation des taux de migration d’entre 0,7 et 0,11 points de pourcentage. La migration peut donc constituer une stratégie d’adaptation possible face aux urgences climatiques, qui incitent les populations à aller s’établir à des endroits moins vulnérables. 

Les travaux de recherche, qui ont été financés par le CRDI et menés par le Centro Agronómico Tropical de Investigación y Enseñanza, dans le cadre du Programme d’économie environnementale de l’Amérique latine et des Caraïbes (LACEEP), révèlent qu’entre 1995 et 2000, le niveau de migration a varié en fonction de la gravité des urgences. Les urgences plus courantes et moins graves ayant causé des dommages aux maisons ont entraîné une émigration des populations touchées. Les urgences plus graves ayant entraîné des pertes humaines ont quant à elles réduit les migrations. En général, l’augmentation de la fréquence des urgences a donné lieu à une émigration des zones rurales vers les zones urbaines, et des zones urbaines vers d’autres villes. Cela pose un réel défi pour le Costa Rica et, dans l’absolu, aux autres pays d’Amérique latine, où de nombreuses villes sont déjà surpeuplées. 

Pour comprendre les répercussions des effets climatiques, il faut saisir les interactions entre variables socioéconomiques, biophysiques et politiques. Les changements climatiques et les phénomènes climatiques extrêmes ont accentué les risques relatifs à l’eau dans les zones vulnérables, et, comme l’a révélé la recherche, auront conséquemment un impact sur les habitudes migratoires. 

Cette recherche s’inscrit dans le projet Renforcement des capacités en économie de l'environnement dans la recherche sur l'adaptation aux changements climatiques. Financé par le CRDI, ce projet vise à renforcer la capacité des chercheurs d’évaluer les répercussions des changements climatiques sur les services d’approvisionnement en eau en Amérique latine au moyen de méthodes propres à l’économie de l’environnement.

En savoir plus