Recherche pour le développement — Pays du cône Sud

Image
Division des communications, CRDI
LES PAYS EN TRANSITION

Dans les années 1970, les pays du cône Sud de l’Amérique latine subissaient presque tous les pratiques dévastatrices de leurs gouvernements dictatoriaux : meurtres, tortures, répressions des mouvement politiques démocratiques, purges dans les universités — et disparitions terrifiantes. Les chercheurs et les universitaires étaient tous menacés, mais les spécialistes des sciences sociales étaient sans contredit les plus à risque, car leurs travaux d’investigation et leurs découvertes récusaient parfois les régimes mêmes.

Au Chili seulement, quelque 3 000 spécialistes des sciences sociales se sont exilés après le coup d’État de 1973; en 1980, plus de 500 professeurs d’universités chiliennes ont été congédiés en un seul semestre.

La répression de la recherche dans le domaine des sciences sociales mettait en péril la vie et les moyens de subsistance des citoyens et anéantissait les perspectives de développement de la région.

Télécharger le PDF : Pays du cône Sud