Recherche pour le développement — Birmanie

Image
Division des communications, CRDI
LES PAYS EN TRANSITION
Dans les années 1990, la Birmanie était l’un des pays les plus répressifs et les plus isolés de la planète.

Toutefois, le fait qu’on y observait  occasionnellement quelques signes précurseurs d’une éventuelle transition a incité le CRDI à s’intéresser à la possibilité de financer des activités de recherche pour le développement dans ce pays.

Pendant environ cinq ans, au milieu des années 1990, le CRDI a donc évalué de façon détaillée les possibilités qu’une transition politique se produise en Birmanie.

Ces évaluations ont porté sur les probabilités de changement, sur les capacités et l’autonomie des chercheurs birmans, ainsi que sur la possibilité qu’auraient de bons travaux de recherche d’exercer une influence sur les politiques et les mesures adoptées. Elles ont également pris en compte le fait que le gouvernement du Canada réprouvait ouvertement la dictature au pouvoir en Birmanie.

En fin de compte, le CRDI a décidé de ne pas investir dans une programmation en Birmanie. Ce cas démontre toute l’importance d’une veillestratégique rigoureuse pour la prise de décisions dans le domaine de la recherche, et la difficulté de distinguer transition réelle et apparente.

Télécharger le PDF : Birmanie