Recherche pour le développement — Afrique du Sud

Image
Division des communications, CRDI
LES PAYS EN TRANSITION
Soumise depuis des décennies au régime de l’apartheid — fondé systématiquement sur l’injustice et la brutalité —, l’Afrique du Sud faisait l’objet au milieu des années 1980 de sanctions internationales et d’une réprobation quasi universelle.

C’est au cours de cette période, soit bien avant qu’une transition puisse sembler possible, que le CRDI a procédé à une réévaluation de sa façon d’aborder l’Afrique du Sud. À la fin de 1985, les dirigeants et le personnel du CRDI sont devenus les fers de lance d’une campagne d’envergure, très bien structurée, visant à recueillir les données qui permettraient d’analyser la situation.

Ce travail a donné lieu quelque trois ans plus tard à un programme d’aide à la recherche pour le développement spécialement conçu pour préparer les Sud-Africains à passer à une démocratie non raciale.

L’influence de ce programme est indéniable : lorsque le premier gouvernement majoritaire librement élu est entré en fonction, en 1994, plus de la moitié des membres qui ont constitué le nouveau cabinet sud-africain avaient déjà participé à des projets du CRDI.

Télécharger le PDF : Afrique du Sud