Quatre éléments clés pour favoriser la santé et le bien-être pour tous

September 14, 2017

Image
La consultation de 2016 à Islamabad est l’un des cinq événements qui ont été organisés par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) afin d’explorer le rôle des groupes de réflexion et des établissements universitaires relativement à l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) liés à la santé.

La consultation de 2016 à Islamabad est l’un des cinq événements qui ont été organisés par le CRDI afin d’explorer le rôle des groupes de réflexion et des établissements universitaires relativement à l’atteinte des ODD liés à la santé.

Les 17 objectifs de développement durable (ODD) sont ambitieux et mettent le bien-être de la population mondiale à l’avant-plan. Ils ont été adoptés par 194 pays au mois de septembre 2015. Mettant plus particulièrement l’accent sur la santé, l’ODD no 3 aura une influence sur l’atteinte des 16 autres ODD, et les progrès réalisés en vue de l’atteinte de ces autres objectifs auront aussi des répercussions directes sur la santé.

À la suite de la récente mise en oeuvre des ODD, il s’avère très important de poser les jalons qui permettront d’obtenir du succès en vue de l’atteinte de ces objectifs d’ici 2030. Cinq consultations régionales organisées par le CRDI en 2016 et 2017 ont permis d’explorer le rôle des instituts de recherche et des établissements universitaires en ce qui a trait à la mise en oeuvre et au suivi des objectifs, notamment ceux liés à la santé. Les discussions ont permis d’explorer différentes avenues, mais les participants ont été en mesure de définir quatre secteurs d’intervention privilégiés.

Principales conclusions

Les mesures doivent être définies au moyen de données facilement accessibles et de qualité

Les préoccupations les plus fréquemment soulevées au cours des cinq consultations sont liées à la nécessité de mettre en place des mécanismes de suivi et d’utiliser des données facilement accessibles qui permettent de mieux comprendre les réussites et les échecs liés aux ODD à l’échelle locale, régionale et nationale. Les chercheurs, les instituts de recherche sur les politiques et les décideurs ont besoin de données et d’éléments probants détaillés pour recommander et élaborer des politiques. Les mécanismes permettant d’assurer un suivi des répercussions et des résultats liés aux politiques sont tout aussi importants.

L’adoption d’une approche intersectorielle s’avère essentielle

Une analyse des cibles et des indicateurs des ODD révèle que les 17 objectifs sont intimement liés et ne peuvent être abordés de façon isolée. Par conséquent, pour que nous puissions tous vivre en santé, d’autres objectifs liés aux facteurs sociaux favorisant la santé comme le revenu, l’environnement social, l’éducation, l’égalité des sexes et la sécurité alimentaire doivent aussi être atteints. Différents secteurs devront collaborer en vue de l’atteinte d’un objectif commun, soit l’amélioration du bien-être pour tous, pour que l’on puisse y arriver.

La société civile et les citoyens doivent s’impliquer pour que l’on puisse relever les défis liés à la santé

Les détracteurs des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui ont précédé les ODD ont soutenu que le processus de prise de décision était trop exclusif. Grâce aux leçons tirées des OMD, les participants aux consultations du CRDI ont souligné l’importance de favoriser la participation citoyenne afin de relever les défis liés à la santé, tout spécialement ceux auxquels sont confrontées les personnes les plus défavorisées. Les citoyens ont besoin d’être entendus et il faut leur permettre de participer aux processus de prise de décisions pour qu’ils puissent prendre leur santé en main.

« [En tant que société,] nous faisons preuve de davantage d’efficacité lorsque les citoyens se font entendre au cours des débats d’orientation de politique. »
 - Commentaire émis par l’un des participants au cours de la consultation organisée à Vancouver en 2016

Des institutions robustes et efficaces jouent un rôle clé

Les intervenants impliqués dans la définition des ODD comme les institutions de recherche sur les politiques contribuent grandement à l’atteinte des ODD liés à la santé. Ils sont en mesure de mener des recherches rigoureuses en tenant compte des connaissances contextuelles et de faire participer les citoyens afin d’exercer une incidence sur l’élaboration des politiques.

Et maintenant?

À la suite des consultations, grâce à la nouvelle Initiative Réflexion santé du CRDI, les institutions de recherche sur les politiques peuvent organiser des groupes de travail régionaux et réaliser des études de délimitation de la portée relativement à la mise en oeuvre des ODD en Asie méridionale, en Afrique orientale, en Amérique latine et en Afrique occidentale. Les études de délimitation de la portée, autant à l’échelle nationale que régionale, leur permettent d’identifier les intervenants qui mettent en oeuvre les objectifs liés à la santé, d’intégrer ces objectifs dans les plans nationaux de développement, et de trouver la meilleure façon d’assurer un suivi des progrès sur la voie du succès.

En collaboration avec l’Institut universitaire de hautes études internationales de Genève, le CRDI soutient un nouveau réseau mondial appelé « THINK_SDGs » (Réflexion_ODD) qui favorise la mutualisation des savoirs et la collaboration entre les régions en permettant de tisser des liens entre ces intervenants et d’autres institutions de recherche sur les politiques, et d’entretenir un dialogue continu à l’égard des ODD à l’échelle mondiale.


Chacune des cinq consultations organisées par le CRDI a attiré au moins 50 participants provenant de ministères de la Santé, d’organisations de la société civile et d’établissements de recherche universitaire et d’institutions de recherche sur les politiques. Quarante pays ont été représentés et ont ainsi pu participer aux consultations.

Pour consulter les rapports sur les consultations:

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec l’Initiative Réflexion santé: healthTTI@crdi.ca