Publication du rapport de BSR sur le travail des enfants en Birmanie

22 juin 2016
Image
Une rue urbaine occupée au Myanmar, débordant de gratte-ciels, d’antennes paraboliques, de panneaux de rues et de centaines de fils électriques.

BSR

Les industries de la Birmanie devraient se développer rapidement alors que l'économie s’ouvre aux marchés mondiaux.

Un rapport publié récemment, et fondé sur des travaux de recherche financés par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), fait état des défis, des possibilités et des mesures de réforme recommandées à l’égard du problème du travail des enfants dans l’industrie du vêtement au Myanmar. Le rapport insiste en outre sur l’information à communiquer aux acheteurs et aux investisseurs internationaux.

Le rapport, intitulé « Child Labor in Myanmar’s Garment Sector », a été préparé par Business for Social Responsibility (BSR). Il arrive à point nommé, car les intervenants du monde des affaires sur la scène internationale manifestent un intérêt croissant à l’égard du Myanmar, parallèlement à la levée des sanctions et au nouvel accès aux marchés des États-Unis et de l’Union européenne. Le rapport vise à orienter les entreprises et les investisseurs responsables quant à la question du travail des enfants dans l’industrie du vêtement du Myanmar.

L’aide accordée par le CRDI à ce travail de recherche s’inscrit dans un effort plus global visant à financer des projets visant à mettre au jour les facteurs qui motivent le travail des enfants dans les pays en développement. Le rapport a été publié juste avant la « Journée mondiale contre le travail des enfants », le 12 juin.

Le rapport souligne l’entrée du Myanmar dans une nouvelle ère de réforme politique et socioéconomique suivant la levée des sanctions, et le vif intérêt des marchés mondiaux à l’égard du potentiel industriel du pays. Néanmoins, vu sa longue absence des marchés mondiaux, le Myanmar accuse un retard par rapport à d’autres pays du point de vue de la gestion sociale et environnementale des chaînes d’approvisionnement. Le travail des enfants dans l’industrie du vêtement est particulièrement préoccupant. La recherche a révélé la participation de jeunes travailleurs dans l’industrie du vêtement. Toutefois, ils ne constituent habituellement qu’un petit pourcentage de la main-d’oeuvre d’une usine, et la présence de mineurs est rare. Cependant, les jeunes travailleurs travaillent souvent le même nombre d’heures que les adultes, et les lois qui régissent leurs heures et leurs conditions de travail sont peu respectées. La présence des jeunes au sein de la population active du Myanmar est un problème dans de nombreux secteurs. Près d’un quart des enfants du Myanmar âgés de 10 à 17 ans participe à la population active. BSR a constaté que les taux de pauvreté élevés, le bas taux d’inscription à l’école secondaire et le peu de respect du droit du travail au Myanmar sont autant de facteurs qui contribuent au travail des enfants.

Le rapport de BSR contient plusieurs recommandations importantes, notamment :

  • l’adoption d’une loi et d’un règlement clairs et cohérents;
  • la promotion de normes culturelles qui accordent la priorité à l’éducation pour les enfants tout en améliorant la qualité de leur éducation;
  • l’assurance que les moyens de subsistance des adultes peuvent répondre aux besoins de toute la famille.

Ces recommandations aideront la main-d’oeuvre peu qualifiée du Myanmar à s’élever au niveau de l’économie mondiale, et soutiendront une croissance économique rapide tout en décourageant le travail des enfants.

Le rapport s’inscrit dans un projet en cours (le projet numéro 108057) qui vise à promouvoir des solutions, de concert avec le secteur privé, au problème de la main-d’oeuvre enfantine au Myanmar, parmi les divers objectifs liés au travail des enfants dans ce pays. Le CRDI finance d’autres projets pertinents, comme la formation pour l’emploi dispensée par TAG-UK aux diplômés d’un collège agricole dans les zones rurales du Myanmar (projet numéro 108265). Le CRDI s’est aussi associé au Centre for Economic and Social Development (CESD) du Myanmar, pour promouvoir les réformes du travail.

À propos du programme Emploi et croissance

Ce projet est financé en vertu du programme Emploi et croissance du CRDI, qui vise à améliorer les perspectives d’emploi et les possibilités économiques des groupes vulnérables, particulièrement les femmes et les jeunes. Pour en savoir plus, visitez notre page d’accueil.

Initiatives connexes liées à Emploi et croissance : De meilleurs emplois pour l’Asie et Réforme des marchés du travail en Birmanie (Myanmar).

  • Informez-vous davantage sur les projets du CRDI au Myanmar ici
  • Découvrez plusieurs projets du CRDI présentés dans le magazine « Asia Research News 2016 », offert en téléchargement gratuit ici