Protection de la vie privée dans un monde numérique en Asie — Aperçu des étapes à venir

09 juin 2016
Image
A New Dawn: Privacy in Asia
Ahmed T Rashid

Des travaux de recherche financés par le CRDI montrent que, tandis que le nombre d’internautes augmente en Asie, la protection de la vie privée à l’heure du numérique est de plus en plus considérée comme un droit politique et un droit fondamental du consommateur. Une étude menée dans les pays d’Asie révèle l’inquiétude croissante des citoyens en ce qui concerne la protection de leurs renseignements personnels et de leur vie privée sur Internet. Le rapport A New Dawn: Privacy in Asia résume les résultats de ces travaux.

Le document met en évidence la nécessité d’éclairer les débats sur les politiques ayant trait à la protection de la vie privée, ainsi que les dangers que comporte la surveillance. Les bénéficiaires de subvention du CRDI ont joué un rôle important pour ce qui est de recommander des changements institutionnels et politiques aux échelons national et international. Ils recommandent notamment

  • la création, en Asie, de deux organismes : Privacy India et Privacy Nepal. Ces organismes produiront des connaissances et suivront de près, dans leur région respective, les questions relatives à la protection de la vie privée numérique telles que le droit à la vie privée, la protection des renseignements personnels et la surveillance;
  • la participation au débat public sur le programme d’identification numérique unique de l’Inde – qui vise à collecter des données biométriques sur tous les citoyens du pays – et, plus précisément, par la revendication de dispositions relatives à la protection de la vie privée intégrées tant à l’élaboration du programme qu’au cadre juridique proposé;
  • de contribuer aux discussions sur la vie privée à l’occasion d’activités internationales comme le Forum sur la gouvernance de l’Internet.

Publié par Privacy International, le rapport souligne l’évolution rapide des lois, des technologies et des attitudes en Asie au cours des dix dernières années et indique ce qui doit être fait afin que la protection de la vie privée demeure au coeur des priorités des initiatives gouvernementales.