Prévenir la violence tout en réduisant la pauvreté

Image
David Bruce

Est-ce qu'un programme de réduction de la pauvreté peut aussi contribuer à réduire la criminalité et la violence? De nouvelles conclusions découlant de recherches financées par le CRDI portent à croire que cela pourrait être possible si ce genre de programme est mis en oeuvre de la bonne façon.

Dans un nouvel article rédigé pour le Centre for the Study of Violence and Reconciliation (CSVR), David Bruce présente l'un des vecteurs grâce auquel le Community Work Programme de l'Afrique du Sud contribue à réduire la pauvreté tout en réduisant la violence : les salaires.

Toutefois, M. Bruce insiste sur le fait que la réduction de la violence grâce aux salaires gagnés dans le cadre de ce programme comporte une importante dimension relative au genre. Les femmes représentent la majorité des participants. Lorsque leur pouvoir économique s'accroît, leurs partenaires peuvent se sentir menacés ou rabaissés. M. Bruce prétend qu'on peut atténuer ce risque en donnant une formation sur les sexospécificités aux participantes exposées à la violence familiale et en augmentant le nombre d'hommes qui profitent du programme.

On peut lire l'article de David Bruce dans South African Crime Quarterly en anglais).

Pour en savoir plus sur le projet du CSVR, veuillez consulter le document « Évaluation de l'efficacité de la collaboration État-collectivités dans la réduction de la violence urbaine en Afrique du Sud. »

Découvrez d'autres projets visant à comprendre les liens entre la violence, la pauvreté et les inégalités en milieu urbain menés dans le cadre de l'initiative Villes sûres et inclusives,un partenariat du CRDI et du Department for International Development du Royaume-Uni.