Pour des villes d’Amérique centrale plus sécuritaires : Réaction de la communauté au crime et à la violence

February 28, 2015

Image
Juan Pablo Pérez Sáinz, Larissa Brioso, Rodolfo Calderón Umaña, Margarita Montoya, Karla Salazar Sánchez et Mario Zetino

Pourquoi les villes où il existe des conditions d’exclusion sociale similaires présentent-elles des degrés de violence différents? Des chercheurs du Costa Rica et du Salvador, soutenus par le CRDI, communiquent leurs réponses à cette question et sa signification dans la réduction des crimes et de la violence. Leur rapport souligne le besoin de tenir compte de l’ensemble des types de violence dans les espaces privés et publics (la violence conjugale, la violence basée sur le genre et la guerre entre les gangs de rue) qui sont profondément reliés et qui ne peuvent être abordés séparément. Par exemple, au Salvador, les chercheurs ont révélé la relation complexe entre les collectivités et les gangs locaux que l’on appelle maras et qui sont perçus comme étant à fois des menaces et des protecteurs.

Selon les chercheurs, la création d’un espace de négociation est essentielle pour que les programmes ou les interventions liés à la réduction de la violence soient efficaces. Leurs résultats mettent en évidence l’importance de la promotion et de l’amélioration de la capacité de la communauté à répondre à différents types de violence. Ils avertissent cependant que les forces et les faiblesses de la capacité collective de la communauté doivent d’abord être évaluées correctement.

Consulter le rapport de recherche final (PDF, 2,5 Mo, disponible en espagnol seulement) pour en savoir plus sur les résultats de l’étude et des autres recommandations stratégiques.

Voir le document PDF interactif (disponible en espagnol seulement) qui illustre visuellement les principaux résultats de recherche et offre des conseils aux décideurs

Découvrez le projet de l’équipe de recherche « Exclusion, violence et interventions communautaires dans des villes d’Amérique centrale ».

Découvrez comment le programme Villes sûres et inclusives, financé par le CRDI et le Department for International Development du Royaume-Uni, appuie la recherche pour rendre les villes plus sécuritaires dans l’ensemble des pays en développement.