Point saillant : Des chercheurs font part de leurs constatations sur la façon d'améliorer la sécurité dans les villes latino-américaines

April 14, 2016

Image
Juan Pablo Pérez Sáinz et Hugo Frúhling au Centre de recherche Wilson

Les chercheurs Juan Pablo Pérez Sáinz (à gauche) et Hugo Frühling, appuyés par le CRDI, présentent les résultats de leurs recherches au Wilson Center de Washington, aux États-Unis.

Des chercheurs latino-américains, appuyés par l'initiative Villes sûres et inclusives du CRDI, ont été reçus par le Woodrow Wilson Center for Scholars et le Center for Latin American and Latino Studies de l'American University lors d'un événement tenu en mai 2015 à Washington.

Les résultats de trois projets ont été présentés. Les chercheurs Juan Pablo Pérez Sáinz, Hugo Frühling et Roberto Briceño-Léon ont donné leur opinion sur ce qui rend des villes comme Caracas, au Venezuela, et San Salvador, au Salvador, dangereuses pour les habitants, et formulé des suggestions sur la façon de diminuer la violence.

Leurs réponses révèlent des similitudes et des différences dans les six pays faisant l'objet des études. Au Costa Rica et au Salvador, les recherches mettent en lumière l'importance de savoir si la population locale réagit à la violence et de quelle façon, et font état du double rôle que jouent les bandes de jeunes, à la fois comme protecteurs et menaces, au Salvador. Les chercheurs vénézuéliens démontrent comment les pactes sociaux au niveau de la population locale (souvent des femmes) contribuent à réduire la violence dans quelques-unes des villes les plus dangereuses du pays. En comparant et en analysant les données du Chili, de la Colombie et du Pérou, les enquêteurs mettent au jour l'influence des différentes politiques sur la sécurité des habitants de Santiago, Bogotá et Lima.

Pour en apprendre davantage sur ces projets et leurs résultats, consulter les exposés présentés dans le cadre de cet événement:

Exclusion, Violence, and Community Responses in Central American Cities: Guiding policy by explaining variation (Exclusion, violence et réactions des collectivités dans les villes de l'Amérique centrale : orientation de la politique et explication des variations), par Juan Pablo Pérez Sáinz (FLACSO-Costa Rica)

Critical Vision of Security Governance in Three Latin American Capitals (Vision critique de la gouvernance de la sécurité dans trois capitales latino-américaines), par Hugo Frühling (Universidad de Chile)

Ciudades Seguras e Incluyentes en Venezuela (Villes sûres et inclusives au Venezuela; exposé en anglais), par Roberto Briceño-Léon (LACSO)

Safe and Inclusive Cities: Research to Reduce Urban Violence, Poverty, and Inequalities(Villes sûres et inclusives: recherche pour réduire la violence urbaine, la pauvreté et les inégalités), par Jennifer Salahub (CRDI)

D'autres détails sont publiés dans les pages Web du projet:

Exclusion, violence et interventions dans des villes de l'Amérique centrale

Des institutions qui œuvrent pour des villes sûres et inclusives au Venezuela

La violence dans trois villes latino-américaines : étude comparative de Bogotá, Lima et Santiago

Villes sûres et inclusives est une initiative conjointe du CRDI et du Department for International Development du Royaume-Uni. Ce programme cherche à comprendre les facteurs de la violence urbaine, de la pauvreté et des inégalités, tout en déterminant ce qui est efficace et ce qui ne l'est pas pour prévenir et diminuer la violence dans les centres urbains.