Objectif du Vietnam : taille optimale pour les entreprises émergentes

April 20, 2016

Image
Pêcheurs Vietnamien

CLAIRE LE BARBENCHON

Pêche aux huîtres par de jeunes hommes dans une ferme ostréicole du littoral vietnamien

La croissance impressionnante du Vietnam depuis les années 1990 lui a permis d’acquérir le statut de pays à revenu intermédiaire et d’attirer de plus en plus l’attention des investisseurs étrangers. Cependant, cette croissance n’a pas été de tout repos. La plupart des entreprises vietnamiennes demeurent petites et la majorité d’entre elles emploient moins de 50 travailleurs.

Des experts en petites et moyennes entreprises se sont réunis à Hô Chi Minh-Ville le 18 septembre dans le cadre d’un atelier intitulé « Vietnam in the new economic context: Labour and small and medium-sized enterprises ». Un des participants à cette réunion, Nguyen Thang, bénéficiaire du CRDI et directeur du Centre d’analyse et de prévision de l’Académie des sciences sociales du Vietnam à Hanoi, a remarqué que la taille des entreprises du pays a encore tendance à être petite au lieu d’optimale.

Les entreprises au Vietnam continuent de rencontrer des difficultés de productivité, d’efficience et d’accès aux chaînes de valeur mondiales en raison de leur petite taille. Quelques observateurs attribuent ces problèmes au manque d’intérêt des sociétés étrangères concernant les collaborations avec de petites entreprises, mais ce n’est peut-être pas une histoire aussi simple.

« Les entreprises vietnamiennes ont réussi en ce qui concerne la quantité, par l’augmentation de leur productivité et de leurs exportations; toutefois en ce qui a trait de la qualité, ils accusent toujours un retard », a affirmé Anthony Nezic, président de la Chambre de commerce du Canada au Vietnam.

workshop-business-vietnam_0.jpg

Van Phuc, vice-président du comité économique de l’Assemblée nationale du Vietnam, et Anthony Nezic (derrière), président de la Chambre de commerce du Canada au Vietnam

Perspectives d’avenir

Afin de surmonter ces défis, les entrepreneurs vietnamiens demandent une plus grande représentation par l’intermédiaire d’associations commerciales. Ils désirent partager les pratiques exemplaires, mieux comprendre leurs problèmes communs et s’informer des modifications apportées aux politiques gouvernementales.

« Les petites entreprises contribuent à l’économie vietnamienne et veulent avoir une forte représentation au sein de la société », a déclaré To Hoai Nam, vice-président de l’Association des PME du Vietnam.

Les possibilités des petites entreprises sont prometteuses. « De récentes modifications aux règlements définissant davantage le rôle du gouvernement réduiront le nombre d’entreprises d’État », a affirmé Tran Du Lich, membre du comité économique de l’Assemblée nationale du Vietnam.

Favoriser le secteur des entreprises d’État plutôt que celui des petites entreprises émergentes représente une phase cruciale du processus de réforme au Vietnam. L’Assemblée nationale envisage l’adoption d’une législation pour soutenir les petites entreprises en 2016.

Lisez le rapport du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2014-2015.
Renseignez-vous sur le lancement du rapport du GEM et l’allocution de l’ambassadeur du Canada au Vietnam.

Photo de droite : Van Phuc, vice-président du comité économique de l’Assemblée nationale du Vietnam, et Anthony Nezic (derrière), président de la Chambre de commerce du Canada au Vietnam

Source : Edgard Rodriguez