Message du président Nelson Mandela au CRDI à l'occasion du 25 e anniversaire du Centre

Image

À l’occasion du 25e anniversaire du CRDI, en 1995, Mandela a écrit une lettre afin de remercier le Canada et le CRDI du « rôle décisif » qu’ils avaient joué. Cela témoigne bien de l’énorme capital de confiance qu’avait permis de constituer, entre le Canada et l’Afrique du Sud, le leadership visionnaire de Nelson Mandela.

Je tiens à m’excuser de ne pouvoir assister au dîner qui soulignera le 25e anniversaire du Centre de recherches pour le développement international. J’en suis navré, car j’aurais vraiment aimé pouvoir me joindre à vous en cette occasion fort spéciale. Toutefois, les aléas de la vie ont fait en sorte que j’ai dû reporter ma visite au Canada.

Même si je ne peux être avec vous, et malgré la distance, je tiens à vous offrir toutes mes félicitations pour cet accomplissement. Depuis 25 ans, le CRDI aide les scientifiques et les chercheurs du monde entier à trouver des solutions à long terme à leurs problèmes de développement. Votre organisme a sans conteste fortement contribué à faire progresser les capacités scientifiques et technologiques, en particulier dans les pays en développement.

Nous, Sud-Africains, le savons très bien, car nous avons bénéficié énormément de l’aide du CRDI. Avant nos premières élections démocratiques, en avril 1994, le Centre a joué un rôle crucial en aidant l’ANC et le mouvement populaire pour la démocratie à se préparer aux négociations et nous a appuyés généreusement. Grâce à sa perspicacité et à sa confiance dans l’avenir, le CRDI nous a aidés aussi à nous préparer au nouveau mode de gouvernance et à la transformation. Actuellement, le Centre collabore de près avec notre gouvernement dans certains secteurs clés et nous aide à mettre en oeuvre le Programme de reconstruction et de développement.
 
J’en profite pour souhaiter au CRDI, à son personnel et à ses partenaires dans le monde entier un succès constant au cours des 25 prochaines années au moins.
 
Nous désirons exprimer toute notre gratitude au CRDI, ainsi qu’au gouvernement et à la population du Canada, pour l’aide qu’ils ont offerte, et qu’ils continuent d’offrir, à l’Afrique du Sud et aux autres pays en développement.
 

Je me réjouis à l’idée de venir au Canada, et de peut-être visiter les bureaux du CRDI, l’an prochain et vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le Président de la République d’Afrique du Sud,

Nelson Mandela
Le 18 octobre 1995

[TRADUCTION CRDI]