Les inondations dues aux phénomènes météorologiques extrêmes causent de plus en plus de ravages le long du río de la Plata en Argentine et en Uruguay

08 juin 2016
Image
Extreme weather causing damage along La Plata River

IIED-AL

Les tempêtes multiplient les inondations le long du río de la Plata.

Magda Barrera

Des chercheurs subventionnés par le CRDI ont constaté que le changement des conditions météorologiques et l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes entraînent l’érosion des basses terres, des inondations et des dommages aux bâtiments et aux infrastructures le long de l’estuaire du río de la Plata, bordé par l’Argentine d’un côté et l’Uruguay de l’autre.

Si les vents du sud-ouest, les « pamperos », ont diminué sur le littoral uruguayen, les vents du sud-est font monter les marées et augmenter les inondations sur le littoral argentin, ce qui accroît la vulnérabilité de ses villes en pleine expansion. Pendant ce temps, les conditions sur le littoral uruguayen sont plus calmes, et donc, la prévention des inondations est moins au coeur des priorités des autorités, même si ces catastrophes naturelles peuvent toujours se produire.

Dans le but d’augmenter la résilience aux inondations, les chercheurs s’emploient à renforcer la collaboration entre les administrations locales et les collectivités. Le but : accroître les connaissances et les capacités des administrations locales et de la société civile, au moyen de la conception de politiques d’adaptation et de scénarios de gestion du risque. Le projet est une initiative binationale de l’Institut international pour l’environnement et le développement – Amérique latine (IIED-AL), en Argentine, et de la Sociedad Amigos del Viento, en Uruguay.

En savoir davantage sur le projet

De plus amples résultats sur le site Web du projet (en espagnol)

Vidéo montrant les ravages causés par les inondations dans des quartiers le long du río de la Plata (en espagnol)

Entrevue avec la chercheure Florencia Almansi

In conversation with Florencia Almansi