Les entrevues sont axées sur la création de villes sûres et inclusives en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Image

Les chercheurs subventionnés par le CRDI parlent de leur travail visant à rendre les villes plus sûres...

Villes sûres et inclusives
Cette série vidéo Entretien avec est une collection de brèves entrevues avec des partenaires de recherche du CRDI qui travaillent à créer des villes sûres et inclusives en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Elle porte sur trois questions importantes et présente les observations de 15 équipes de recherche subventionnées par le CRDI.

Financées dans le cadre de l'initiative Villes sûres et inclusives, ces entrevues mettent en relief les travaux de recherche pour le développement menés par nos bénéficiaires au Brésil, au Chili, en Colombie, au Costa Rica, en Côte d'Ivoire, en République démocratique du Congo, en El Salvador, au Ghana, en Inde, au Mozambique, au Pakistan, au Pérou, en Afrique du Sud, au Sri Lanka, au Venezuela et au Zimbabwe.

Qu'est-ce qui rend une ville sûre et inclusive ?

Dans cette courte vidéo, nous avons demandé à des chercheurs de l'initiative Villes sûres et inclusives ce qui, selon eux, rend une ville « sûre et inclusive ». Leurs réponses portent sur un éventail de questions, de la différence entre les expériences des hommes et des femmes en matière de sûreté, au processus de planification inclusive et à la possibilité de se déplacer librement dans une ville.

« Il s'agit d'une ville où tout le monde peut vivre ensemble dans la quiétude, se rendre n'importe où à pied en toute confiance à toute heure du jour ou de la nuit, sans avoir peur », affirme Sylvain Shomba Kinyamba, chercheur qui étudie la violence urbaine en République démocratique du Congo avec son collègue, Donatien Olela.

« C'est une ville où les gens ont la possibilité d'atteindre leur potentiel », ajoute-t-il.

 
Screenshot of two researchers
Sylvain Shomba Kinyamba (à gauche) et Donatien Olela, chercheurs.

Qu'est-ce qui cause la violence urbaine ?

Quelles sont les causes principales de la violence urbaine ? Nous avons demandé aux chercheurs de nous parler des facteurs sous-jacents qui attisent la violence dans les villes. Leurs réponses varient des inégalités et de l'exclusion sociale, au manque d'accès aux services publics de base, à une structure institutionnelle — c'est-à-dire les normes qui gouvernent la vie urbaine et les relations entre les gens.

Alice Taylor et Teresa Maneca Lima, deux chercheuses qui examinent le rôle des normes relatives aux relations entre les hommes et les femmes et les caractéristiques identitaires masculines au Brésil et au Mozambique, affirment qu'il existe de nombreuses causes interdépendantes.

« Nous nous proposons d'examiner certaines des causes les moins étudiées », indique Alice Taylor. « Nous étudions les facteurs qui influencent les trajectoires ou parcours non violents dans les milieux urbains. »

Screenshot of two researchers
Alice Taylor (à gauche) et Teresa Maneca Lima, chercheuses.

En quoi la recherche peut-elle aider à rendre les villes plus sûres ?
Nous avons demandé aux chercheurs appuyés par l'initiative Villes sûres et inclusives comment la recherche peut aider à rendre les villes plus sûres.
« La recherche est un mécanisme qui sert à montrer la société telle qu'elle est. Elle reflète ce qui se passe dans les villes où les personnes vivent », a répondu Darshini Mahadevia, chercheuse. En collaboration avec sa collègue Preet Rustagi, elle étudie en quoi les interventions liées à la planification urbaine peuvent réduire la violence dans les villes de l'Inde.
Screenshot of two researchers
Preet Rustagi (à gauche) et Darshini Mahadevia, chercheuses.

Apprenez-en davantage sur la façon dont le CRDI et le Department for International Development du Royaume-Uni aident les chercheurs à créer des villes sûres et inclusives

Regardez toutes les vidéos de la série

Parcourez la liste Entretien avec du CRDI pour voir d'autres entrevues