L'enrichissement des sols et des semences permet d'améliorer la nutrition

06 juin 2016
Image
Meal of chickpeas
Carol Henry, Sheleme Beyene, Atul Nayyar, Tewodros Tefera et Zenebe Woruk

Grâce à des sols en meilleure santé et à l’utilisation de variétés améliorées, les agriculteurs du sud de l’Éthiopie ont multiplié par deux le rendement du pois chiche.

L’amélioration des méthodes de transformation et de préparation de cet aliment, conjuguée à des programmes d’éducation, s’est traduite par une meilleure nutrition, les mères ayant appris à incorporer le pois chiche dans l’alimentation de leurs enfants.

L’Université d’Awassa est maintenant un centre d’excellence en nutrition en Éthiopie, réalisation à laquelle l’Université de la Saskatchewan a contribué à titre de partenaire clé.

L'enrichissement des sols et des semences permet d'améliorer la nutrition (PDF, 517 Ko)

Il s’agit de l’une des neuf fiches de la collection Recherche et changement, qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Afrique subsaharienne le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Cette fiche a été produite par WRENmedia en mars 2014.