Le vieillissement de la population pourrait entraîner une amélioration du niveau de vie

21 juin 2016
Image
Aging populations may improve the standard of living

World Bank

Ronald Lee et Andrew Mason

Des travaux récents ont montré que les changements démographiques qui se produisent à l’échelle mondiale pourraient accentuer la croissance économique et promouvoir l’équité entre les générations. Les chercheurs ont mis au point un nouvel ensemble d’outils permettant de quantifier les flux économiques entre différents groupes d’âge. Ces outils, les comptes de transfert nationaux, mesurent comment différentes générations produisent, consomment, partagent et économisent les ressources.

Le CRDI appuie des travaux de recherche sur les comptes de transfert nationaux en Afrique, en Asie, ainsi qu’en Amérique latine et dans les Caraïbes. Les constatations qui en émanent laissent entendre qu’il s’agit d’une occasion unique d’améliorer le niveau de vie dans les pays peu importe leur composition démographique.

Dans beaucoup de pays africains, les adultes en âge de travailler consacrent une si grande part de leurs ressources aux besoins essentiels de leurs nombreux enfants qu’il en reste bien peu pour épargner et investir dans l’éducation des enfants. À mesure que le nombre d’enfants par famille diminuera, les familles et les gouvernements pourront accroître leur investissement dans chaque enfant sans accroître leurs dépenses globales. L’amélioration de la santé et de la scolarisation des enfants entraînera une hausse des revenus; d’importants programmes sociaux pourront être soutenus, et les économies nationales pourront continuer de croître.

Dans les pays industrialisés, y compris dans bien des pays d’Amérique latine et d’Asie, le défi consiste de plus en plus à soutenir la consommation des personnes âgées. Or, les gouvernements n’ont pas à se sentir dépassés par le vieillissement de la population. Ils peuvent favoriser des taux élevés d’épargne personnelle et varier les prestations de retraite de façon à ne pas décourager ni encourager la retraite anticipée. Les chercheurs ont constaté qu’un coefficient d’épargne élevé chez les générations les plus âgées appuyait des investissements débouchant sur des salaires plus élevés dans l’ensemble et sur une main-d’oeuvre plus productive.

Ce que réserve l’avenir dépendra de ce que feront, entre autres, les gouvernements, les familles et les institutions financières.

Pour en savoir plus, on peut lire Population Aging and the Generational Economy. Les auteurs de cet ouvrage analysent de façon exhaustive les effets des modifications de la structure par âge de la population dans le monde et proposent des choix de politiques aux décideurs.