Le réseau évolue

Image
Kelly Haggart

Pour les 19 jeunes chercheurs membres du réseau, l’expérience a été des plus enrichissantes.

Lu Ming, entre autres, qualifie son expérience au sein du groupe de « tout simplement fantastique »; il compare le réseau à un pont — qui relie la Chine au Canada, ainsi que les chercheurs entre eux et à d’autres chercheurs à l’extérieur du groupe.

CRDI
le réseau d'économistes du travail

Il mentionne le rôle qu’a joué le réseau de recherche sur la pauvreté et les inégalités dans la formation d’un autre groupe axé sur la collaboration : le réseau d’économistes du travail (China Labour Economists Network).

Lancé récemment par Lu Ming de concert avec Yin Heng et Xing Chunbing de la Beijing Normal University — tous trois des spécialistes du marché du travail qui se sont rencontrés par l’entremise du réseau de recherche sur la pauvreté et les inégalités —, le nouveau groupe compte déjà une vingtaine de membres. Il a organisé une première conférence à l’Université Fudan, en octobre 2008, et prévoit tenir un symposium au printemps 2009.

Selon Lu Ming, comme le réseau d’économistes du travail est l’une des retombées du réseau de recherche sur la pauvreté et les inégalités, ce dernier a par conséquent été fort utile; le réseau favorise le rapprochement, et d’autres personnes peuvent s’y joindre.

En fait, les jeunes économistes et leurs mentors ont préparé le terrain en vue d’une éventuelle deuxième phase. On est à dresser des plans pour élargir le réseau afin d’y intégrer un soutien à des recherches appliquées de grande qualité sur des questions de développement plus générales, dont les constatations seront communiquées clairement aux personnes intéressées par les politiques, tant en Chine qu’au Canada.

Pour en savoir plus sur cette fructueuse collaboration Canada-Chine