Image
Kelly Haggart

Les chercheurs du réseau sont rattachés à une douzaine d’établissements différents. Ils proviennent de neuf universités, de deux grands organismes de recherche nationaux — la Chinese Academy of Social Sciences et la Chinese Academy of Agricultural Sciences — et du National Bureau of Statistics.

Paulnoll.com
Les économistes membres du réseau sont établis dans sept provinces et villes en Chine 

Huit des 19 jeunes chercheurs du réseau (soit 42 %) sont des femmes — une proportion, dit le coordonnateur Li Shi, qui est plus élevée que celle qu’on observe aux niveaux supérieurs des universités et des instituts chinois, où les femmes représentent habituellement environ 20 % du personnel.

La portée géographique du réseau s’est aussi élargie au fil du temps. Six des sept chercheurs subventionnés au cours de la première année sont de Beijing, et un est de Shanghai. Mais 5 des 12 chercheurs qui se sont joints au réseau au cours des années suivantes sont rattachés à des universités situées dans d’autres villes que Beijing et Shanghai.

En fait, les racines des chercheurs ont encore davantage de ramifications. Rares sont ceux qui sont originaires de Beijing ou de Shanghai. La plupart sont nés dans de plus petites villes et ont déménagé dans les grands centres afin de poursuivre des études supérieures.

Pour en savoir plus sur cette fructueuse collaboration Canada-Chine