Le dilemme urbain : comment rendre les villes plus sûres

Image
Jennifer Salahub
Plus de la moitié de la population mondiale — quelque 3,4 milliards de personnes — habite aujourd’hui dans des milieux urbains. Bon nombre de villes en forte croissance connaissent aussi une hausse marquée de la violence. Cependant, on sait peu de choses sur les causes de la violence urbaine, plus particulièrement dans les pays en développement.

Dans un blogue publié sur SaferSpaces.org.za, Jennifer Salahub du CRDI parle des recherches effectuées par l’initiative Villes sûres et inclusives qui explorent les causes profondes de cette violence afin de trouver des solutions pratiques pour la réduire.
 
Cette initiative découle des constatations de l’étude préliminaire Étude du dilemme urbain effectué en 2012. Financée conjointement par le CRDI et le Department for International Development (DFID) du Royaume-Uni, cette initiative a pour objectif d’établir les liens entre la violence urbaine, la pauvreté et les inégalités et de déterminer les programmes qui fonctionnent – et ceux qui ne fonctionnent pas – pour prévenir et réduire la violence dans les villes.

Lisez le billet.
 
Apprenez-en davantage en consultant le document de synthèse de l’étude préliminaire, Étude du dilemme urbain.

Renseignez-vous sur la façon dont le CRDI appuie la recherche pour rendre les villes plus sûres dans le cadre de son partenariat – Villes sûres et inclusives – avec le Department for International Development du Royaume-Uni.