Le Community Work Programme à des effets positifs et négatifs sur les liens sociaux dans les communautés sud-africaines

August 15, 2016

Image
Page couverture du rapport
Malose Langa, Themba Masuku, David Bruce and Hugo van der Merwe

Une recherche financée par le CRDI a constaté que, bien que le Community Work Programme (CWP) de l’Afrique du Sud ait réduit la violence et la pauvreté dans certaines communautés, ailleurs, il a exacerbé les tensions et amplifié la violence.

L’enquête menée par le Centre for the Study of Violence and Reconciliation (CSVR) était axée sur le CWP, un plan de réduction de la pauvreté qui fournit deux jours de travail par semaine à des Sud-Africains sans emploi ou sous-employés. L’étude a révélé qu’en plus de réduire la pauvreté, le CWP contribue à renforcer le sentiment de communauté chez les participants, ce qui aide à prévenir la criminalité et la violence.

Toutefois, cet article indique que l’impact du CWP n’est pas toujours positif, et que le programme peut parfois entraîner des tensions et des contradictions qui nuisent à la cohésion sociale et peuvent même provoquer de la violence. Lorsqu’il n’est pas mis en œuvre de manière participative et consultative, le CWP peut être une source de conflit plutôt que de cohésion sociale. Il est donc nécessaire de veiller à ce que le programme soit mis en œuvre avec intégrité, afin qu’il puisse contribuer à une cohésion sociale positive et à la prévention de la violence.

Lisez l’article complet dans le numéro 55 de South African Crime Quarterly (en anglais).

Pour en savoir plus sur le projet soutenu par le CRDI, veuillez consulter le document « Évaluation de l’efficacité de la collaboration État-collectivités dans la réduction de la violence urbaine en Afrique du Sud ». 

Renseignez-vous sur la façon dont le CRDI appuie la recherche visant à rendre les villes plus sûres dans le cadre de son projet Villes sûres et inclusives, mené en partenariat avec le Department for International Development du Royaume-Uni.