La sécurité des pauvres

Image
Division des communications, CRDI

Dans plusieurs régions du monde, un mauvais concours de circonstances peut faire basculer une famille dans le dénuement. La mort du chef de famille, la maladie d’un membre de la famille, un vol, un incendie ou encore des inondations sont autant de malheurs qui peuvent balayer le travail d’une vie entière.

L’assurance peut jouer un rôle crucial dans la réduction de la vulnérabilité. Cependant, peu d’assureurs offrent des produits à primes et protection modestes destinés aux pauvres, de nombreux clients potentiels ne voient pas l’utilité d’avoir une assurance et la réglementation publique décourage souvent l’essor de la microassurance.

En Afrique du Sud, le FinMark Trust dirige des recherches appuyées par le CRDI sur la microassurance en Afrique du Sud, en Colombie, en Inde, en Ouganda et aux Philippines. Il est ressorti de ces recherches que des personnes de cultures différentes ont des préférences distinctes en matière d’assurance. En Afrique du Sud, par exemple, la volonté et la pression d’organiser des funérailles de qualité pour leurs proches ont amené les gens à mettre en commun leurs ressources pour couvrir les coûts des funérailles. En Inde, les acheteurs ont plus tendance à choisir des polices d’assurance mixte qui comportent un volet « épargne ».

La réglementation publique doit non seulement aider, voire encourager, les établissements financiers officiels à concevoir des produits pour les pauvres mais aussi inclure les fournisseurs de services non officiels afin de protéger le consommateur. 

 


Un marché potentiel pour la microassurance 
 
Hennie Bester, consultant auprès du Centre for Financial Regulation and Inclusion (Cenfri), décrit les risques que la plupart des habitants des pays en développement courent et les produits de la microassurance qui existent dans plusieurs pays. La vente d’assurances au moyen de téléphones mobiles constitue une des innovations en la matière.
 
 Écouter la capsule audio (5 minutes)  
 

Une réglementation nécessaire en Afrique du Sud

Doubell Chamberlain, directeur général du Cenfri, décrit les sociétés funéraires en Afrique du Sud et le rôle que les établissements financiers pourraient jouer en matière de microassurance. Les recommandations en matière de politiques visant à aider les secteurs officiels et non officiels en Afrique du Sud ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd.  

Écouter la capsule audio (4 minutes) 


Sensibilisation et augmentation du nombre d’agents en Inde

Swetan Sagar, directeur de la recherche et consultant à Micro-Credit Ratings International Ltd., décrit le jeune marché de la microassurance en Inde et les obstacles qui entravent son essor.
 
Écouter la capsule audio (4 minutes)