La santé dans les Caraïbes Contrer l’obésité par la diversité des aliments locaux

April 26, 2016

Image
diversité des aliments locaux au Caraibes

JEFF MAYERS

Dans les Caraïbes, la conjugaison de l’augmentation des importations d’aliments transformés et de la faible consommation d’aliments sains comme les fruits et les légumes frais a contribué à un problème grandissant d’obésité. On estime qu’environ 30 % de la population adulte souffre d’obésité, et les taux de surpoids et d’obésité chez les enfants (qui sont de 25 % environ) augmentent rapidement.

Pour remédier à cette situation, l’équipe du projet De la ferme à la fourchette – une démarche intégrée multisectorielle à l’égard de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les Caraïbes – a collaboré avec de petits exploitants agricoles de Saint-Kitts-et-Nevis, de Trinité-et-Tobago, du Guyana et de Sainte-Lucie pour que la production de fruits et de légumes puisse se faire toute l’année, permettant ainsi d’approvisionner les programmes de distribution de repas en milieu scolaire à l’échelle nationale et d’améliorer la diversité et l’apport nutritionnel des aliments consommés par les enfants.

Lire le document en entier : La santé dans les Caraïbes Contrer l’obésité par la diversité des aliments locaux (PDF, 560 Ko).

Il s’agit de l’une des fiches de la collection Recherche et changement, qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Amérique latine et dans les Caraïbes le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Bénéficiant du soutien financier du gouvernement du Canada par l’intermédiaire d’Affaires mondiales Canada, le FCRSAI est un programme du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), un organisme canadien.