À la recherche de nouvelles façons de renforcer l’équité et d’améliorer l’accès aux services de santé en Afrique

15 juin 2016
Phionah Atuhebwe

Depuis plus de dix ans, le programme Gouvernance pour l’équité dans les systèmes de santé (GESS) du CRDI appuie des chercheurs et des réformateurs du milieu de la santé qui oeuvrent au renforcement des systèmes de santé et qui s’efforcent de trouver des solutions de financement de la santé adaptées aux priorités et besoins locaux dans les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire.

Citons, à titre d’exemple, le projet Stratégies de mise en place de l’assurance-maladie pour une plus grande équité dans les pays les moins développés (SHIELD). De 2006 à 2011, ce partenariat de recherche appuyé par le CRDI a analysé les inégalités relatives au financement des systèmes de santé de l’Afrique du Sud, du Ghana et de la Tanzanie. Ces trois pays recourent notamment à des régimes d’assurance facultative, et leur système de santé intègre progressivement des régimes d’assurance obligatoire ou des mécanismes de financement par voie d’imposition ou de taxation ciblée. En se fondant sur des méthodes d’analyse du financement et des avantages, les chercheurs du projet SHIELD en sont venus à la conclusion que les pays à faible revenu devraient explorer davantage divers mécanismes d’imposition et de taxation indirectes en vue de financer leur système de santé.

Le projet SHIELD a permis de tirer la conclusion suivante : pour faire de la couverture santé universelle une réalité, il faut s’attaquer aux facteurs financiers qui nuisent à l’accès aux services de santé. Ses résultats ont d’ailleurs mis en évidence la nécessité d’intégrer les mécanismes de financement pour favoriser une couverture santé universelle ainsi qu’un fort interfinancement fondé sur le revenu et sur les risques.

Le programme GESS a aussi aidé les chercheurs du projet SHIELD à diffuser leurs résultats et leurs constatations dans des articles de revues à comité de lecture. Ils ont publié leurs constatations dans le Bulletin de l’Organisation mondiale de la santé (article en anglais), dans un numéro spécial du Health Policy and Planning Journal ainsi que dans l’article « Equity in financing and use of health care in Ghana, South Africa, and Tanzania », dans la revue The Lancet.

En apprendre plus sur les projets financés par le programme GESS ayant trait à la couverture santé universelle

Di McIntyre dirige la recherche au sein du partenariat SHIELD et codirige le Réseau mondial pour l’équité en santé. Selon elle, dans les pays à faible revenu, « la simple survie n’est pas affectée par la TVA ». [traduction]

Di-McIntyre-Co-leader-GHNE.jpg

Mme McIntyre est en outre titulaire de la chaire de recherche sud-africaine sur la richesse et la santé et professeure à la School of Public Health and Family Medicine de l’Université du Cap, en Afrique du Sud.