La population du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord contribue moins à Wikipédia

July 14, 2014

Notre compréhension du monde est de plus en plus façonnée par des sites très populaires tels que Wikipédia, la plus importante source d’information en libre accès dans le monde. Des chercheurs de l’Oxford Internet Institute ont toutefois découvert que l’encyclopédie en ligne ne constitue pas toujours l’espace démocratique consacré à la création de connaissances tant espéré. Le degré d’apport au contenu varie grandement d’une population à l’autre. Si les habitants du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (région MENA) utilisent Wikipédia, ils y contribuent cependant moins que les populations d’autres régions du monde. Le contenu au sujet de la région MENA est, le plus souvent, rédigé par des auteurs d’autres régions. Intitulée Uneven openness: Barriers to MENA representation on Wikipedia, l’étude réalisée par ces chercheurs indique que l’un des principaux obstacles à la production de contenu dans la région MENA est le manque de sources qui examinent et valident le contenu destiné à Wikipédia, telles que les sources gouvernementales et les médias d’information. 

Les auteurs de l’étude, qui bénéficient du financement du programme Information et réseaux du CRDI, ont utilisé des données fournies par Wikipédia pour cartographier et mesurer localement le degré de production de connaissances et le niveau de représentation dans la région MENA.

Autres constatations importantes ayant émané de l’étude :

  • Les contributeurs de Wikipédia de la région MENA tendent plutôt à rédiger du contenu sur d’autres régions du monde : seuls un tiers des contributeurs de la région MENA produisent du contenu portant sur leur région.
  • Dans Wikipédia, l’Antarctique fait l’objet de plus d’articles que tout autre pays d’Afrique.
  • On compte plus de contributeurs de Wikipédia en Australie que dans tous les pays d’Afrique réunis.

L’image ci-dessous montre d’où proviennent les articles au sujet de l’Égypte.

egypt_edits_in_wikipedia.jpg

Sur le plan du développement, ces constatations sont très révélatrices. Elles indiquent notamment que les pays les plus industrialisés sont largement avantagés par rapport aux autres sur le plan de l’accès aux connaissances en ligne et de leur création. Même dans le cas des plateformes Web fondées sur la participation et la collaboration d’internautes telles que Wikipédia, les populations du Sud ne sont pas représentées adéquatement. Selon les auteurs de l’étude, « le fait que les pays de la région MENA se fassent relativement peu entendre sur Wikipédia et qu’ils y contribuent relativement peu signifie que le ton et le contenu qui représentent la région MENA dans cette ressource – utilisée partout dans le monde –  sont dans de nombreux cas déterminés par des contributeurs de l’extérieur qui risquent de ne pas saisir tout à fait l’importance des événements, des sites d’intérêt et des personnages historiques. »

En savoir plus sur l’Oxford Internet Institute

Lire le rapport de l’étude :

Uneven openness: Barriers to MENA Representation on Wikipedia, par Mark Graham et Bernie Hogan

Publications connexes

Internet Geographies: Data Shadows and Digital Divisions of Labour, par Mark Graham 

The Knowledge Based Economy and Digital Divisions of Labour, par Mark Graham 

Uneven Geographies of User-Generated Information: Patterns of Increasing Informational Poverty, par Mark Graham, Bernie Hogan, Ralph K. Straumann et Ahmed Medhat