La pisciculture améliore les conditions de vie des agricultrices au Cambodge

August 19, 2014

Image
 L'amélioration des femmes vivant au Cambodge par les poissons et les fermes

Au Cambodge, les étangs de pisciculture sont sources de nourriture et de revenu pour les ménages.

Le régime alimentaire des ménages en milieu rural au Cambodge est habituellement pauvre en protéines et en micronutriments, et il en résulte des taux élevés de retard de croissance chez les enfants et d’anémie chez les femmes.

En 1998, l’organisme Helen Keller International (HKI) a appuyé les femmes en mettant en place dans le pays un système de production alimentaire en exploitations familiales visant la production de fruits, de légumes et de produits d’origine animale riches en éléments nutritifs. En 2012, on y a ajouté l’élevage de petits et gros poissons dans des étangs aménagés sur les petites exploitations familiales. Les ménages mangent les petits poissons et en tirent des éléments nutritifs essentiels. Quant aux gros poissons, ils peuvent aussi les manger et ils peuvent les vendre et ainsi suppléer aux revenus du ménage.

HKI et l’Université de la Colombie-Britannique ont procédé à l’évaluation de ces stratégies et ont découvert que les ménages s’adonnant à la pisciculture récoltaient en moyenne deux kilos de petits poissons et six kilos de gros poissons par mois et signalaient une plus grande consommation de poisson que les autres ménages. 

Les ménages ayant des potagers (et ayant ou non des étangs de pisciculture) ont plus que doublé leur production et leur consommation de légumes par rapport aux ménages du groupe témoin ne participant pas au projet, et 75 % des femmes s’adonnant à la production alimentaire en exploitation familiale ont indiqué qu’elles avaient de l’argent qu’elles pouvaient dépenser à leur guise, alors que seulement 20 % des femmes du groupe témoin ont dit qu’elles avaient de l’argent à elles.

La pisciculture améliore les conditions de vie des agricultrices au Cambodge (PDF, 1,26 Mo)

Il s’agit de l’une des fiches de la collection Recherche et changement qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Asie Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI)