La juste part – La gestion de la demande en eau peut contribuer à l’accès équitable des pauvres aux ressources hydriques

WaDImena CRDI

Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) stipulent que le non-approvisionnement en eau propre constitue un des facteurs déterminants de la vie des pauvres. Dans le cadre d’une enquête menée dans 20 pays, 80 % des personnes pauvres interrogées attribuent leur situation principalement au manque d’accès à l’eau potable. En favorisant les économies d’eau, la gestion de la demande en eau (GDE ) peut améliorer l’accès à l’eau et la santé humaine et accroître les possibilités de faire reculer la pauvreté.

Télécharger le PDF :  La juste part – La gestion de la demande en eau peut contribuer à l’accès équitable des pauvres aux ressources hydriques