La Faculté des sciences de la santé de l’AUB et le CRDI : un partenariat novateur et d’une grande portée

Image

Le professeur Iman Nuwayhid, M.D., Ph.D., doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’Université américaine de Beyrouth

CRDI – Bureau du Caire
Depuis 1954, la Faculté des sciences de la santé (FHS) de l’Université américaine de Beyrouth (AUB) s’emploie à réunir des connaissances et des données scientifiques probantes en vue d’orienter les décisions relatives aux politiques ayant trait à la santé au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (région MOAN). Non seulement les membres de son corps professoral enseignent-ils, mais ils mènent également des recherches qui entraînent les modifications aux politiques et les changements concrets nécessaires pour améliorer la santé publique et favoriser un plus grand respect des droits de la personne dans la région.

L’Université américaine de Beyrouth est un bénéficiaire de longue date de subventions du CRDI. Dans le cadre des premiers travaux subventionnés, l’établissement a documenté les répercussions de la guerre sur le plan de la contamination de l’eau et a démontré les risques que l’utilisation des pipes à eau comporte pour la santé. Ses travaux actuels portent sur d’autres aspects de la santé publique.

Bien qu’elle soit la plus petite faculté de l’AUB, la FHS aborde, dans ses projets de recherche, tout un éventail de questions reliées à la santé qui sont cruciales pour la région, depuis les répercussions de la pollution de l’eau sur la santé jusqu’à la démence, en passant par la santé en matière de sexualité.

Le CRDI soutient actuellement les efforts que déploie la FHS en vue de devenir un pivot pour les réseaux régionaux s’intéressant à la santé en matière de procréation, à la lutte antitabac et aux liens qui existent entre l’agriculture, l’environnement et la santé. La FHS veut ainsi mieux coordonner la recherche et renforcer les capacités à l’échelle de la région MOAN. Elle se penchera sur le caractère inéquitable de l’accès aux services de santé, ainsi que sur les répercussions que les conflits et la violence ont sur la santé publique.

Nombre des activités de recherche de la FHS sont de nature participative et sont axées sur les collectivités, ce qui assure un lien étroit entre la production de connaissances, l’adoption de mesures concrètes et l’impulsion de changements au chapitre des politiques. Les étudiants et les professeurs de la FHS participent activement à des projets communautaires, que ce soit de façon volontaire ou dans le cadre de leur formation pratique ou de projets qu’ils mènent pour leurs cours.

La FHS encourage également la collaboration. L’initiative Public Health in the Arab World (PHAW) de l’AUB témoigne de la capacité de l’établissement de créer des partenariats efficaces. L’initiative, qui regroupe des universités et instituts de recherche de la région, a pour but de mobiliser ces établissements pour redéfinir la santé publique dans les pays arabes. Au cours d’une première phase, 81 chercheurs en santé, praticiens et rédacteurs ont collaboré à la plus importante publication savante internationale jamais produite sur le sujet, Public Health in the Arab World, publiée par la maison d’édition Cambridge University Press en 2012.

En savoir plus sur Public Health in the Arab World et en commander un exemplaire (en anglais)

Projets en cours et passés de la FHS (en anglais) 

En savoir plus sur les autres projets que le CRDI subventionne en santé