Jeter de nouvelles bases pour le bien de la jeunesse dans les pays arabes

Image

RUSSELL WATKINS / DFID

Le développement des capacités techniques est important pour les femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord qui, faisant face à la crise économique, sont poussées à travailler dans le secteur informel.

PERSPECTIVE | CROISSANCE POUR TOUS

Les soulèvements qui se sont produits dans certains pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, où les taux de chômage chez les jeunes sont les plus élevés au monde, ont été provoqués, en partie,par le mécontentement de ces derniers. Compte tenu de la crise économique et de l’instabilité qui règnent dans cette région, les pressions se font de plus en plus fortes pour s’attaquer aux problèmes liés à l'emploi en vue de stimuler une croissance stagnante. Le CRDI dote les établissements locaux de moyens pour qu’ils puissent aider les pays de la région à répondre aux attentes grandissantes de leurs jeunes citoyens.

Afin de mieux comprendre dans quelle mesure les bouleversements en Tunisie et en Égypte ont modifié la donne pour les entrepreneurs, le CRDI a financé les rapports de 2012 produits dans le cadre d’études menées par le Global Entrepreneurship Monitor (GEM) dans les deux pays ainsi qu’une comparaison des constatations émanant de ces rapports et d’autres rapports du GEM datant de 2008 à 2010. Les résultats de la comparaison montrent que la crise a perturbé le climat des affaires dans les deux pays. En 2012, l’Égypte a enregistré une reprise partielle de l’activité entrepreneuriale, ce qui n’a pas été le cas pour la Tunisie. Les jeunes entrepreneurs et ceux de sexe masculin ont réalisé les gains les plus importants en Égypte, alors que l’activité entrepreneuriale chez les femmes a continué de chuter. Néanmoins, les chercheurs ont observé, dans les deux pays, un vent d’optimisme relativement au démarrage de nouvelles entreprises à l’issue des soulèvements.

Un nouveau partenariat conclu entre le CRDI et Silatech – un organisme qui s’emploie à inciter les jeunes à prendre part au développement économique et socialvise à donner aux jeunes Arabes la possibilité d’exercer une plus grande influence en vue de façonner leur avenir. Le projet de recherche offrira, par l'entremise d'une plateforme en ligne, de la formation et de nouvelles possibilités d'étudier, de collaborer et de mettre en commun les connaissances sur les grandes questions économiques et sociales qui touchent les jeunes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

En axant la recherche et le dialogue sur des questions qui concernent directement les jeunes, le CRDI donne à une nouvelle génération les moyens de mettre en place des solutions tenant compte des aspirations de celle-ci en matière d’emploi intéressant et de condition de vie décente. 

Retour à L’emploi des jeunes au coeur de la croissance