Investir dans des solutions : Huitième assemblée publique annuelle du CRDI

November 28, 2016

Image
Assemblé publique annuelle 2016 du CRDI

Le CRDI créé des connaissances et propose des solutions novatrices à certains des problèmes les plus urgents auxquels font face les pays en développement, a déclaré la présidente du Conseil du CRDI, Margaret Biggs, durant l’assemblée publique annuelle 2016 du Centre qui a eu lieu le 22 novembre à Ottawa.

Durant l’événement, on a souligné l’impact du CRDI par le soutien qu’il apporte à de nouvelles recherches contribuant à trouver des solutions à grande échelle, ainsi qu’à former des chefs de file dans les pays en développement.

Il s’agit de la première assemblée publique annuelle depuis la nomination de Mme Biggs au poste de présidente du Conseil et l’ajout en juin de six nouveaux membres du Conseil des gouverneurs du Centre.

« Notre Conseil a été revitalisé, a affirmé Mme Biggs. Ces membres ont été nommés conformément au nouveau processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite adopté par le gouvernement du Canada. »

Observer l’impact du CRDI

En août, une délégation de gouverneurs du CRDI a visité la Colombie et le Pérou afin d’en apprendre davantage sur les programmes et partenariats du CRDI, de faciliter la mise en commun de connaissances avec les partenaires du Centre et d’établir des liens entre le travail sur le terrain et le rôle de gouvernance du Conseil, à Ottawa.

La présidente du Conseil a parlé à l’auditoire d’un projet qu’a visité la délégation à Itagui, en Colombie. Le CRDI y soutient un projet de recherche en éducation intitulé « Ouvrir les portes de l’avenir de l’éducation en Colombie ». Ce projet applique à grande échelle les innovations pédagogiques pour améliorer l’apprentissage des élèves et fournir de meilleurs outils aux enseignants afin de favoriser la réussite.

« Nous avons pu constater que ce projet est une réussite, en plus de voir comment il sera appliqué à l’échelle de l’État, voire du pays tout en entier, a déclaré Mme Biggs. Voilà qui est conforme à notre plan stratégique, qui vise à assurer le plus possible l’application à grande échelle des innovations. »

Le voyage des gouverneurs dans ces deux pays leur a permis d’observer l’exécution du plan stratégique du CRDI, qui a comme objectif d’apporter des changements positifs à grande échelle, de former des chefs de file et d’être un partenaire de choix.

« Ce voyage a constitué une formidable occasion d’apprendre, doublée d’une exceptionnelle validation du travail qu’effectue le CRDI au nom du Canada et du monde en développement », a déclaré la présidente du Conseil.

Passage d’une ère marquée par le changement à une ère marquée par l’action

Le président du CRDI, Jean Lebel, a rappelé à l’auditoire qu’à l’assemblée annuelle de novembre 2015, le changement était le thème central. À l’époque, un nouveau gouvernement fédéral venait d’être assermenté et le nouveau plan stratégique quinquennal du Centre n’était en vigueur que depuis quelques mois.

« Cette année, l’action est le thème principal », a indiqué M. Lebel, qui a parlé du renforcement des liens entre le CRDI et le nouveau gouvernement, de même que de l’accent mis sur la mesure des progrès par rapport au plan stratégique. 

De plus, le président du CRDI a présenté à l’auditoire les travaux du Centre dans trois domaines prioritaires, soit les femmes et les enfants, les réfugiés et les changements climatiques. M. Lebel a présenté plusieurs projets, dont un mené au Mexique visant à aider le gouvernement à verser des prestations d’aide sociale au moyen du téléphone cellulaire du fait qu’un plus grand nombre de Mexicains possèdent un téléphone cellulaire qu’un compte bancaire.

Il a ensuite parlé des efforts déployés par le CRDI pour améliorer l’accessibilité et la qualité de l’éducation destinée aux réfugiés syriens et aux enfants des collectivités d’accueil.

M. Lebel a aussi décrit un projet parrainé par le CRDI au Ghana. Il a expliqué que des drones servent à surveiller l’érosion des côtes, surmontant ainsi les obstacles que constituaient le coût et l’accessibilité. Ce projet a fait l’objet d’un article publié récemment dans Canadian Geographic.

À une époque marquée par le changement au Canada et dans le monde (notamment par le lancement des Objectifs de développement durable), M. Lebel a insisté sur le fait que le CRDI travaille avec ses partenaires et contribue à la réalisation de l’engagement renouvelé visant à apporter des changements véritables au profit des personnes vivant dans les pays en développement.

« Nous avons prouvé à maintes reprises que le seul dénominateur commun aux meilleures connaissances, aux meilleures solutions et aux meilleurs chefs de file est l’aspect “local”, a soutenu le président du CRDI. C’est le message que nous mettons en avant où que nous allions. » 

Réaliser le potentiel des femmes et des jeunes

Arjan de Haan (chef de programme) et Martha Melesse (spécialiste de programme principale), rattachés au programme Emploi et croissance du CRDI, ont discuté des travaux entrepris par le CRDI en lien avec la croissance de l’emploi pour les femmes et les jeunes, ainsi que de la situation dans une perspective plus générale.

Nombreuses sont les économies qui ont connu une forte croissance. Or, le nombre d’emplois de qualité n’a pas augmenté au même rythme pour les jeunes et les femmes, en particulier dans le secteur structuré.

Les deux présentateurs ont présenté quatre moyens pris par le CRDI pour s’attaquer au problème de la création d’emplois pour les femmes et les jeunes, soit améliorer les perspectives économiques pour les jeunes, éliminer les obstacles auxquels font face les femmes, favoriser l’inclusion financière des femmes marginalisées et accroître l’autonomie des entrepreneures.

Les présentateurs ont célébré les progrès accomplis et ont insisté sur l’importance de poursuivre le travail.

« Nous devons rassembler des données probantes montrant que l’on peut à la fois lutter contre les inégalités et promouvoir la croissance », a expliqué M. de Haan.

Au cours du dernier exercice, le CRDI a soutenu 675 projets, nouveaux ou existants, et le financement de 183,5 millions de dollars provenant du gouvernement fédéral lui a permis de mobiliser des investissements supplémentaires de 77,3 millions de la part de partenaires bailleurs de fonds. Lisez le Rapport annuel 2015-­2016 du CRDI pour en savoir davantage.

Regarder la vidéo de l'Assemblée publique annuelle de 2016 du CRDI

(1:07:22)

  • Margaret Biggs, présidente, Conseil des gouverneurs du CRDI
  • Jean Lebel, président du CRDI (9:20)
  • Arjan de Haan et Martha Melesse, Économies inclusives (24:20)
  • Questions de l'auditoire (36:30)

Photos: IDRC