INTERNET5 : Favoriser l’autonomisation des femmes au moyen d’Internet

08 décembre 2017

Des jeunes femmes qui apprennent des compétences en informatique, Hyderabad, Pakistan

Photo : Visual News Associates / World Bank

Dans de bonnes conditions, les technologies numériques peuvent favoriser l’atteinte des cibles prévues dans les objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030 en stimulant la croissance économique, et en permettant d’améliorer la gouvernance et d’obtenir de meilleurs résultats dans les domaines de l’éducation et de la santé. Ces retombées positives peuvent toutefois également être compromises par le rôle potentiel des technologies sur le plan de l’amplification des inégalités sociales, économiques et politiques.

Trois défis se distinguent:

Le manque d’accès et de compétences :

Les femmes, les filles et les autres groupes marginalisés en situation de pauvreté des pays en développement luttent pour avoir un accès équitable à Internet et manquent souvent de compétences pour utiliser les outils numériques. Cet état de fait consolide des disparités salariales déjà importantes et signifie aussi que les femmes devront lutter pour bénéficier des possibilités d’emploi du 21e siècle, puisque de plus en plus d’emplois sont offerts en ligne.

Le harcèlement en ligne :

Plusieurs femmes, davantage que les hommes, sont victimes de « trolls » en ligne qui tentent de les humilier, de se moquer d’elles et de marginaliser leur voix. Pour cette raison, même si les femmes réussissent à surmonter les obstacles liés à l’accès limité à Internet et au manque de compétences et se retrouvent à être actives en ligne, elles sont souvent victimes de graves formes de harcèlement une fois qu’elles interagissent dans le cyberespace.

La sous-représentation des femmes dans les domaines de l’informatique et du génie informatique :

Les préjugés propres au secteur numérique sont aussi aggravés par l’absence de femmes dans les domaines qui façonnent et orientent la conception des technologies. En s’assurant que les femmes contribuent dans ces domaines, on pourrait faire en sorte que les innovations technologiques soient conçues en fonction de leurs besoins. On pourrait, par exemple, fournir des renseignements sur l’amélioration de l’hygiène ou offrir des modalités de travail souples pour lutter contre les préjugés ou le harcèlement.

INTERNET5, un Internet qui contribue à l’atteinte des cibles prévues dans l’ODD 5 sur l’égalité des sexes, a été conçu pour soutenir les recherches s’intéressant aux mesures qui fonctionnent pour renforcer l’autonomisation sociale, économique et politique des femmes et des filles. Il cherche à comprendre comment on pourrait aider les femmes à améliorer leurs compétences et à avoir un meilleur accès à Internet, ainsi qu’à évaluer comment les outils numériques et de réseautage pourraient être utilisés de la meilleure façon possible afin d’atteindre les cibles prévues dans l’ODD 5. INTERNET5 tire aussi profit des recherches qui sont effectuées pour favoriser la mise en oeuvre de politiques équitables et d’environnements réglementaires permettant de défendre les droits des femmes et des filles en ligne et hors ligne.

Les thèmes de recherche d’INTERNET5 visent à favoriser l’amélioration des résultats sexospécifiques par la technologie et le développement de trois secteurs connexes :

  1. l’amélioration des politiques et des droits pour les femmes en ligne ;
  2. l’amélioration de la gouvernance et la création de débouchés économiques qui rendent les femmes plus autonomes par la mise à l’essai et le déploiement d’innovations numériques ; et
  3. l’amélioration de l’accès à la technologie et des compétences nécessaires à la création et à l’innovation.

Projets en cours

Prospera Digital

Prospera Digital : Inclusion financière des femmes à faible revenu au Mexique

Prospera Digital vise à améliorer la manière dont les bénéficiaires du programme de transfert monétaire conditionnel du Mexique (Prospera) accèdent aux services financiers du gouvernement et les utilisent à l’aide des technologies numériques. Selon les attentes basées sur la recherche préliminaire, Prospera Digital rendra les femmes ayant de faibles revenus plus autonomes en leur permettant de mieux contrôler les dépenses familiales.

En savoir plus

Tackling online inequality

Lutter contre l’inégalité en ligne : Assurer le succès des plateformes numériques aux fins du développement inclusif

Avec l’expansion des plateformes de type Facebook, Amazon, Uber, AirBnB et Twitter, il est nécessaire de comprendre leur façon de modeler le travail, l’apprentissage, la communication et la mobilisation ainsi que leurs répercussions sur l’inclusion, l’équité et le pouvoir dans les pays du Sud.

En savoir plus

Africa open data network

Création d’un réseau de données ouvertes en Afrique

Le programme Données ouvertes pour le développement (OD4D) cherche à catalyser un écosystème à intervenants multiples plus dynamique et durable en Afrique par la création d’un réseau de données ouvertes qui servira de plateforme de connaissances. La question la plus épineuse en lien avec les données ouvertes est l’absence de données désagrégées axées sur les femmes.

En savoir plus

Digital access and use in Global South

Comprendre l’accès aux outils numériques et leur utilisation dans les pays du Sud

Les politiques publiques contribuent à mettre en place une infrastructure abordable et inclusive pour Internet. Afin de veiller à ce que les avantages d’un accès à Internet à large bande soient répartis plus équitablement, de telles politiques doivent prendre en considération les besoins et les tendances d’utilisation des populations marginalisées. Ce projet doit produire des éléments de preuve sur l’accès à Internet et son utilisation et sur les problèmes que doivent surmonter les utilisateurs et les non-utilisateurs, y compris les femmes.

En savoir plus

Marginalized communities in Egypt

Améliorer les perspectives et les moyens de subsistance pour les communautés marginalisées en Égypte grâce à l’utilisation d’outils numériques

Ce projet vise à mieux comprendre les conditions permettant aux jeunes et aux femmes d’Égypte provenant de communautés marginalisées d’améliorer leurs moyens de subsistance au sein de l’économie numérique et de combler leurs lacunes au chapitre des compétences et de la pratique organisationnelle. Il met l’accent sur les personnes et les organisations en tant qu’agents de changement, et permet aux femmes et aux jeunes de saisir les possibilités offertes par les nouveaux outils numériques.

En savoir plus

Syrian refugees

Innovations en apprentissage numérique pour les réfugiés syriens et les collectivités d’accueil

Depuis le commencement du conflit syrien, la Jordanie et le Liban ont porté en grande partie le fardeau de l’éducation dans les communautés de réfugiés. Selon les estimations, quelque 714 000 enfants syriens déracinés de la région — surtout des filles — ne fréquentent pas l’école. Ce projet cherche à offrir un modèle éducatif efficace et de faible coût qui développera la capacité des enseignants, des administrateurs et des conseillers.

En savoir plus

Scaling HarassMap

L’approche participative dans la lutte aux écarts de conduite : le déploiement de HarassMap

Pour traiter le harcèlement sexuel en Égypte, HarassMap fait le suivi des incidents de harcèlement et se sert de données factuelles pour formuler des politiques. HarassMap fait l’objet d’une expansion qui cible d’autres universités en Égypte et d’autres pays, et ce même modèle sert aussi à lutter contre la corruption en Égypte.

En savoir plus

Haitian women and girls

Préparer les femmes et les filles en Haïti pour des emplois numériques

Ce projet vise à créer les conditions propices pour permettre aux jeunes Haïtiennes de trouver de l’emploi dans l’économie numérique. Fondé sur des travaux qui suggèrent que le travail en ligne encourage le sentiment d’autonomisation chez les femmes, le projet crée et évalue des cours en ligne localement adaptés, de même que des projets pilotes, pour améliorer les compétences techniques des jeunes Haïtiennes.

En savoir plus