International Association for Ecology and Health—Cultiver les partenariats et maintenir la participation des membres

Écosystèmes et santé humaine
Peter Daszak
International Association for Ecology and Health
Président et écologiste des maladies, Wildlife Trust, New York, États-Unis

Margot Parkes
International Association for Ecology and Health
Department of Family Practice, Université de la Colombie‑Britannique, Canada

Peter Daszak et Margot Parkes conviennent que l’International Association for Ecology and Health (EcoHealth) a beaucoup à gagner en se joignant à des partenariats avec d'autres organismes et qu’elle a un rôle important à jouer pour favoriser les relations entre les membres. Le Forum international écosanté 2008 (FIE 2008) était un terrain fertile pour réaliser ces deux buts.

Selon Peter Daszak, EcoHealth et le CRDI ont formé un partenariat qui a vraiment bien réussi la mise en oeuvre du Forum international écosanté 2008—« un rapport dont les deux bénéficient et qui est basé sur la  communication et l’apprentissage bilatéraux. Mme Parkes souligne que le partenariat était une solution mutuellement avantageuse qui a permis à EcoHealth d’acquérir des perspectives et une communauté nouvelles.

M. Daszak dit qu’il espère poursuivre ce partenariat et en créer d’autres qui peuvent élargir les horizons de l’Association. Il affirme que l’un des buts du FIE 2008 était de favoriser les conversations entre les personnes de disciplines différentes et de différentes régions du monde. Mme Parkes, par exemple, a eu plusieurs conversations enrichissantes avec un grand nombre de scientifiques et de décideurs, dont les représentants de l'Instituto Nacional de Salud Publica de Mexico et de l’Organisation panaméricaine de la santé, qui, de leurs points de vue respectifs, ont résumé la séance bilan du Forum.

M. Daszak et Mme Parkes voient la nouvelle dimension mondiale de ce partenariat comme quelque chose de nécessaire et d’emballant, reconnaissant toutefois que l’association devra relever le défi de maintenir la participation de ses membres. À l'heure actuelle, la revue Ecohealth de l’association et ses activités et conférences lui permettent de poursuivre sur cette lancée.

L’augmentation du nombre de membres de l’association et le FIE 2008 ont également amené une vaste gamme de thèmes à l'organisme. Mme Parkes croit que la revue Ecohealth est le forum idéal pour relever les défis méthodologiques qui relient des thèmes à première vue disparates comme les océans et la santé humaine.

EcoHealth a du travail à faire avant la tenue du prochain Forum international à Londres en 2010, particulièrement en ce qui a trait à la définition de l’écosanté, dit Mme Daszak. Elle tente aussi de déterminer quelles sont les personnes qui, au sein de l’organisme, ont le temps et l’énergie nécessaires pour faire participer les membres de façons novatrices.

Selon Mme Parkes et M. Daszak, la section étudiante de l’Association est en train de bouger rapidement en ce qui a trait à cet aspect. Les responsables ont déjà établi diverses plateformes Web qui facilitent les échanges entre étudiants du monde entier.

International Association for Ecology and Health