Institut brésilien pour la recherche écologique : L’enseignement et l’application de la démarche écosanté

Écosystèmes et santé humaine
En faisant un retour sur son expérience au FIE 2008, la Dre Suzana Padua, présidente de l’Institut pour la recherche écologique (IPE) du Brésil a déclaré ce qui suit : « Quand on comprend plus l’interconnexion de tout ce qui vit sur la planète, on ne pas faire autrement que d’être touchée d’une certaine façon », a dit la Dre Padua.

En tant que spécialiste de l’éducation environnementale, « [la santé] n’est pas mon domaine, a poursuivi la Dre Padua, mais, à ma surprise, je me suis vue participer, ou apprendre, ou offrir beaucoup.  ...Le contenu de l’écosanté actuellement a tout à voir avec la totalité des champs de la connaissance. »

Parce que l’IPE « travaille avec les écosystèmes et l’équilibre entre les humains et la faune, » a affirmé la Dre Padua, il a beaucoup à contribuer à la recherche sur l’écosanté. La faune et le changement climatique sont liés de près à la santé humaine.

Le centre d’éducation à l’IPE s’est élargi récemment pour inclure un programme de cycle supérieur. À titre d’organisme non gouvernemental, l’IPE a une démarche différente de celle offerte par les universités.

« Nous . . . faisons les recherches et ensuite l’action qu’elles indiquent, » a dit la Dre Padua. Et l’écosanté occupe  une place importante dans les efforts d’éducation de l’Institut. « L’écosanté est l’un des thèmes que nous considérons importants à enseigner et à appliquer dans nos propres projets, a dit la Dre Padua. Plus nous devenons forts dans le domaine [de l’écosanté], plus nous contribuerons de façon interne à nos projets, et aussi à ceux qui viennent suivre nos cours. »

Pour plus de renseignements sur l’IPE et ses programmes d'éducation, visitez le site Web de l’Institut.

Dre Suzana Padua
Présidente de l’Instituto de Pesquisas Ecológicas (Institut pour la recherche écologique)
Nazaré Paulista, Sao Paulo, Brésil