Former de jeunes femmes de milieu rural pour les aider à trouver des emplois en milieu urbain au Bangladesh

Image

ASIA RESEARCH NEWS

Des chercheurs soutenus par le CRDI évaluent un programme de formation destiné à aider les jeunes des régions rurales à trouver des emplois en milieu urbain au Bangladesh

Au Bangladesh, les jeunes jouent un rôle central dans le passage d’une économie rurale à une économie urbaine. L’industrie de la confection en pleine expansion au pays crée des occasions d’emploi en milieu urbain pour un grand nombre de jeunes des campagnes, particulièrement les jeunes filles. Tous les jeunes ne jouissent cependant pas d’un accès égal à ces emplois. Les jeunes de milieu rural doivent surmonter de nombreux obstacles, notamment la distance qui les sépare des emplois en milieu urbain et le manque d’information.

Des travaux de recherche, soutenus par le CRDI et menés par le South Asian Network on Economic Modeling (SANEM), examinent la façon d’améliorer les chances des jeunes des régions rurales du Bangladesh de décrocher de bons emplois. Dans le cadre de ce projet, des chercheurs évaluent un programme novateur de formation et de placement visant à aider les jeunes femmes du nord du Bangladesh.

Le programme, lancé il y a quatre ans dans le district de Gaibandha par Gana Unnayan Kendra, une organisation non gouvernementale locale, fournit un mois de formation ainsi qu’une allocation. Les participantes profitent ensuite d’un stage dans une usine de confection, généralement à Dhaka, et reçoivent du mentorat et de l’aide pour trouver un bon travail. Les premières évaluations laissaient croire que la plupart des apprenties trouvaient du travail à la fin du programme, mais un examen exhaustif était nécessaire pour évaluer pleinement les répercussions du programme et trouver des façons d’améliorer la formation.

La recherche effectuée par le SANEM déterminera les éléments du programme – l’allocation, la formation ou le mentorat – qui sont les plus efficaces pour aider les apprenties à trouver du travail. Les chercheurs ont conçu un essai clinique randomisé auquel 1 600 personnes ont participé. Six mois plus tard, les résultats d’un sondage de suivi ont indiqué que 45 % des participantes ayant pris part au programme complet (formation avec stage et allocation) avaient trouvé du travail dans l’industrie de la confection. Ce pourcentage est beaucoup plus élevé que pour les personnes n’ayant reçu qu’une formation (11,5 %) ou uniquement une formation et une allocation (16 %).

Les chercheurs du SANEM présentent ces renseignements, entre autres, aux représentants du gouvernement en vue d’éclairer les politiques destinées à améliorer les chances des jeunes des régions rurales de trouver des emplois mieux payés en usine.

Lisez le rapport du SANEM portant sur un vaste éventail de questions liées au marché du travail au Bangladesh

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l’évaluation, lisez Building new skills for better jobs in Bangladesh

Lisez l’article du Daily Star, quotidien du Bangladesh : Equip youth with skills to accelerate growth

Apprenez-en davantage sur le programme de formation de Gana Unnayan Kendra​