Fait marquant : Une rencontre de mise en commun des connaissances pour étudier les enjeux du développement durable au Pendjab

September 30, 2015

Image
Participants at the knowledge-sharing meeting organized by CIPT

Participants at the knowledge-sharing meeting organized by CIPT

Le Centers for International Projects Trust (CIPT) a organisé une rencontre de mise en commun des connaissances le 30 septembre 2015 afin de souligner les principales constatations d’un projet appuyé par le CRDI, intitulé « Amélioration de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance au Pendjab grâce à la gestion de l’eau, de l’énergie et de l’agriculture dans un contexte de changement et de variabilité du climat ». Le CIPT a également présenté les étapes nécessaires pour assurer la suite de l’initiative. Tenue à New Dehli, en Inde, la rencontre était intitulée « Durabilité de l’eau, de l’énergie et de l’agriculture au Pendjab : Interventions, répercussions et voie à suivre ».

Cinquante délégués étaient présents à l’événement, représentant des organismes de recherche bilatéraux et multilatéraux, ainsi que la société civile et des établissements d’enseignement, dont des universités agricoles d’État et des étudiants.

Des résultats évolutifs

D’après le CIPT, ce projet financé par le CRDI a permis de mettre au point de nouvelles technologies et pratiques qui économiseront des ressources importantes en eau et en énergie au Pendjab, un État du nord de l’Inde. Il a également aidé le CIPT à créer de nouveaux modèles visant à optimiser l’utilisation des ressources naturelles et à prédire les incertitudes liées au climat. Les interventions faites dans le cadre du projet ont contribué à la conservation des ressources naturelles, en permettant la transmission d’information entre les chercheurs et les agriculteurs et en faisant la démonstration de projets pilotes réussis en vue d’une future mise à l’échelle.

« La réponse aux besoins de l’Asie du Sud en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle sera gouvernée par une approche d’optimisation des ressources et d’équité dans l’accès aux ressources et à l’information », a affirmé Kevin Tiessen, spécialiste de programme principal, CRDI. Kevin Tiessen a présenté les faits marquants du programme Eau et agriculture du CRDI et a appelé à la prise en compte des préoccupations des petits agriculteurs et des agriculteurs marginaux qui bénéficient généralement de l’aide au développement. « Il est important que les interventions définies et entreprises dans le cadre de projets comme celui-ci soient diffusées en vue d’une adoption et d’une utilisation à plus grande échelle. Cela sera possible grâce à des partenariats efficaces », a ajouté Kevin Tiessen.

Kamal Vatta, directeur, CIPT, a présenté les principales conclusions du projet, notamment la nécessité d’élaborer des technologies de précision à bas coût pour optimiser les ressources en agriculture. L’intégration d’outils de TIC et l’élaboration d’applications en ligne et mobiles ont aidé à combler les lacunes qui affligent les agriculteurs en matière d’information. Le CIPT a également lancé un programme Agents du changement avec des étudiants du Khalsa College d’Amritsar, au Pendjab, pour aider les étudiants en agriculture à comprendre les réalités et les difficultés auxquelles le secteur agricole fait face, et travailler à la recherche de solutions.

Examiner les prochaines étapes

Les discussions suivant les présentations ont été marquées par l’appel des participants à l’élaboration de modèles commerciaux viables permettant d’utiliser les nouvelles technologies. Il a également été proposé de créer des stratégies appropriées de défense des intérêts pour mobiliser les gouvernements étatiques et central à divers niveaux afin de diffuser les résultats et d’encourager l’adoption des modèles. Certains délégués étaient d’avis que le CIPT devrait engager la participation d’organisations du secteur privé qui participent au développement agricole afin d’étendre et de diffuser leurs efforts à plus grande échelle.

En savoir plus sur ce projet