Évaluation des efforts de réduction de la violence en Afrique du Sud

Image

Les chercheurs se penchent sur les défis de l’évaluation d’une approche collaborative de réduction de la violence en Afrique du Sud.

Tali Cassidy, Melikaya Ntshingwa, Jakub Galuszka et Richard Matzopoulos

L’évaluation des interventions complexes de réduction de la violence comporte de multiples défis, qu’il s’agisse de négocier des relations entre des partenaires aux objectifs différents ou de favoriser l’engagement et l’acception de la communauté en ce qui a trait au processus.

Une nouvelle étude financée par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et réalisée par des chercheurs de l’université du Cap et le personnel du projet Violence Prevention through Urban Upgrading (VPUU) documente l’établissement d’un partenariat entre des chercheurs, des praticiens, des membres de la communauté et le gouvernement local afin d’évaluer l’incidence du VPUU sur la réduction de la violence.

Les chercheurs se penchent sur les défis de l’élaboration et de la mise en oeuvre d’un cadre d’évaluation pour mesurer les retombées de cette approche conjointe, portant une attention particulière aux tensions pouvant survenir. Ils en arrivent à la conclusion que le partenariat présente à la fois des possibilités et des obstacles et soulignent l’importance de concilier des facteurs concurrents comme la politique locale et les luttes de pouvoirs, l’amélioration de l’accès aux données et la transparence de la communication avec les intervenants.

Pour en savoir plus sur les conclusions de l’étude, lisez l’article complet intitulé « Evaluation of a Cape Town Safety Intervention as a Model for Good Practice: A Partnership between Researchers, Community and Implementing Agency ».

Renseignez-vous sur le projet financé par le CRDI intitulé : « Évaluation de l’efficacité de l’amélioration du milieu urbain dans la prévention de la violence en Afrique du Sud ».

Renseignez-vous sur la façon dont le CRDI appuie la recherche pour rendre les villes plus sûres dans le cadre de son partenariat avec le Department for International Development du Royaume-Uni.