Établir un consensus sur la prévention de la violence et la sécurité des citoyens en Amérique centrale

Ahmed K. Rashid

Les efforts du CRDI pour négocier et développer une coalition ont permis à des dirigeants de premier plan de dialoguer et de réaffirmer leur engagement à prévenir la violence, particulièrement chez les jeunes Centroaméricains. Dans le cadre d’une réunion tenue début février à l’Université de la Terre dans la province de Limon au Costa Rica, Luis Fallas, vice-ministre de la Planification nationale et de l’Économie politique (MIDEPLAN), a souligné l’importance des institutions d’État pour promouvoir l’emploi chez les jeunes et l’inclusion sociale comme moyen de prévenir la violence.

Ce dialogue a été le résultat des efforts concertés d’institutions nationales et internationales, y compris les ministères de la Sécurité publique et de la Jeunesse du Costa Rica, UNESCO, l’Université de la Terre, la Fondation Carlos Slim, MIDEPLAN, l’institut centroaméricain d’administration publique (ICAP), l’Université du Costa Rica et le CRDI.

Le programme Gouvernance et justice du CRDI a joué un rôle essentiel pour stimuler les échanges sur les politiques et le sentiment d’appropriation de la part des principales parties prenantes, en appuyant des recherches nouvelles et novatrices sur des questions liées à la violence chez les jeunes et à la sécurité en Amérique centrale.

La réunion témoigne du savoir et de l’expertise du CRDI au chapitre de la violence chez les jeunes et ses partenariats de longue date avec des institutions et acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux en Amérique centrale, et de nouvelles alliances avec des organisations internationales et des fondations du secteur privé.

Le programme Gouvernance et justice, en partenariat avec la Fondation Carlos Slim, devrait inaugurer un programme qui permettra d’établir un forum régional sur ces enjeux. Ce forum d’experts contribuera à recueillir connaissances, pratiques prometteuses, modèles d’intervention, méthodologies et politiques publiques qui renforcent la sécurité des jeunes et promeuvent leur inclusion économique au Mexique et en Amérique centrale.

Pour en savoir plus sur le Dialogue de Limon : Prevención de la violencia en Centroamérica.