Entrée des jeunes dans l'arène politique au Brésil

Image
Division des communications, CRDI
DES EFFETS DURABLES
Au Brésil, si les jeunes ne croient pas aux politiciens, ils croient en la politique. Et ils désirent voir émerger dans leur pays une nouvelle forme de politique qui fasse d’eux des partenaires à part entière.

C’est ce qui ressort clairement d’une étude novatrice sur les jeunes Brésiliens qu’a financée le CRDI et qu’ont menée des chercheurs de l’Ibase, l’institut brésilien d’analyse sociale et économique. Ces chercheurs ont réalisé quelque 8 000 entrevues et organisé 40 groupes de discussion qui ont permis aux jeunes de s’exprimer avec franchise et grâce auxquels les constatations émanant de l’étude sont loin d’être impersonnelles.

 
À LIRE ET À VOIR ÉGALEMENT

Jeunesse et démocratie au Brésil
Vidéo dans laquelle de jeunes Brésiliens se font entendre (existe également en versions anglaise, portugaise et espagnole)

« Mobiliser les jeunes, enraciner la démocratie »

L’éclatement des stéréotypes au sujet des jeunes Brésiliens

Democracy, Citizenship and Youth: Towards Social and Political Participation in Brazil

Ouvrage présentant un portrait fouillé et complet des jeunes Brésiliens 

« Intéresser les jeunes à la chose publique »
Article portant sur la collaboration canado-brésilienne dans le cadre de ce projet de recherche

Site Web de l’Instituto Brasileiro de Análises Sociais e Econômicas (Ibase)

« Insuffler une énergie nouvelle : donner une voix et une visibilité aux jeunes »
Entretien avec le directeur général de l’Ibase, Cândido Grzybowski, au sujet de ce projet de recherche novateur

Le résultat ? Primo, on assiste depuis à des changements véritables. Il peut s’agir de mesures relativement simples, par exemple, ouvrir les portes des écoles la fin de semaine ou en soirée pour permettre aux jeunes d’y tenir leurs activités, ou encore d’initiatives d’envergure, notamment l’octroi, par le gouvernement, de 200 000 bourses d’études universitaires. Secundo, la mobilisation est bien réelle : la conférence nationale sur la jeunesse a donné lieu à l’établissement d’un conseil national de la jeunesse grâce auquel des jeunes, des politiciens et des fonctionnaires s’asseoient à la même table. Ces réalisations et d’autres sont relatées dans l’ouvrage intitulé Democracy, Citizenship and Youth, dont la publication, par le CRDI, a été codirigée par les coordonnateurs de l’étude.

Selon le directeur général de l’Ibase, Cândido Grzybowski, l’institut travaille à la mise sur pied d’un réseau régional de recherche sur les politiques jeunesse à partir de l’expérience vécue au Brésil, à la demande de gouvernements d’autres pays qui désiraient obtenir le même genre de données, les mêmes points de repère pour l’élaboration de leur politique jeunesse.


DES EFFETS DURABLES  >  POLITIQUES ÉCLAIRÉES