Des vaccins protégeant les animaux d’élevage aident les petits agriculteurs d’Afrique subsaharienne

November 03, 2014

Image
Chercheure discutant avec de petits agriculteurs qui élèvent du bétail

Chercheure discutant avec de petits agriculteurs qui élèvent du bétail

Les répercussions des maladies des animaux d’élevage sont considérables pour les agriculteurs d’Afrique subsaharienne. C’est pourquoi des scientifiques d’Afrique du Sud et du Canada travaillent à la mise au point de deux vaccins thermostables, d’un coût abordable et procurant une protection à long-terme.

Au moyen d’une seule injection, le premier vaccin ciblera cinq importantes maladies virales dont peuvent être atteints bovins, ovins et caprins. Un deuxième vaccin devrait permettre pour la première fois de protéger les porcs de la peste porcine africaine.

Les chercheurs se penchent également sur les facteurs sociaux et économiques; ils évaluent les répercussions qu’auront les nouveaux vaccins sur le plan économique, afin de s’assurer de leur pertinence et de leur utilisation par les petits agriculteurs.

Des vaccins protégeant les animaux d’élevage aident les petits agriculteurs d’Afrique subsaharienne (PDF, 756 Ko)

Il s’agit de l’une des neuf fiches de la collection Recherche et changement, qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Afrique subsaharienne le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Cette fiche a été produite par WRENmedia en mars 2014.