Des séchoirs solaires contribuent <br>à améliorer les moyens de subsistance au Bhoutan

May 30, 2014

Image

Prototype de séchoir solaire

Loredana Marchetti

Des séchoirs à fruits et à légumes fonctionnant à l’énergie solaire aident les résidents de villages reculés du sud‑est du Bhoutan à accroître leur sécurité alimentaire et à améliorer leurs moyens de subsistance, ceux-ci vivant de la vente de leurs produits.

Il s’agit de l’un des nombreux projets menés par la Samdrup Jongkhar Initiative (SJI). Lancée en décembre 2010, la SJI a pour objectif d’élever le niveau de vie dans le district de Samdrup Jongkhar, à commencer par la sécurité et l’autonomie alimentaires, tout en veillant pleinement à protéger et à améliorer l’environnement naturel. Le projet financé par le CRDI consistant à mettre au point, à suivre et à documenter un modèle de développement respectueux de l’environnement et intégré comporte des activités ayant trait à l’agriculture biologique, aux technologies appropriées, au zéro déchet et à l’interaction avec la jeunesse.

Le projet de création de séchoirs solaires faisait partie des premières initiatives mises en oeuvre par le nouveau Centre for Appropriate Technology (CAT) fondé par la Jigme Namgyel Polytechnic (JNP) ― une école d’ingénierie ― en collaboration avec GPIAtlantic, organisme canadien. Les activités du CAT s’étendent au Bhoutan et à l’Asie du Sud. 

On a commencé à former les habitants des villages ciblés et les membres du corps professoral de la JNP au Barli Development Institute for Rural Women, situé dans l’État du Madhya Pradesh, en Inde. Le Barefoot College, fondé par Bunker Roy au Rajasthan, en Inde, a permis aux participants d’acquérir des compétences en ingénierie solaire. Un prototype de séchoir solaire a été mis au point et mis à l’essai sur le terrain dans le district de Samdrup Jongkhar, plus précisément dans le groupe de villages éloignés et non électrifiés de Lauri, situé à trois jours de marche de la route la plus proche.

Le succès du prototype a mené à la construction et à l’installation de 24 séchoirs additionnels, financées par la commission du Bhoutan sur le bonheur national brut du gouvernement du Royaume du Bhoutan. Les séchoirs solaires ont été construits par des ingénieurs et des charpentiers locaux. Les villageois ont dit être extrêmement satisfaits des séchoirs solaires – en ce qui a trait au profil nutritionnel, au goût, à la couleur, à la sûreté et à la qualité des fruits et des légumes – si on les compare au système de séchage à l’air libre qu’ils utilisaient auparavant. Le National Post-Harvest Centre du ministère de l’Agriculture du Bhoutan prévoit étendre le modèle à d’autres parties du pays.

Lire le plus récent rapport sur le projet (PDF, 908 Ko) (en anglais)

Visiter le site Web de l’Initiative Samdrup Jongkhar